Partager Partager Imprimer la page.  
Ministère

Accueil > Ministère > Grands dossiers > Découvrabilité en ligne des contenus culturels francophones

La découvrabilité d’un contenu dans l’environnement numérique se réfère à sa disponibilité en ligne et à sa capacité à être repéré parmi un vaste ensemble d’autres contenus, en particulier par une personne qui n’en faisait pas précisément la recherche. 

Dans le contexte actuel où les usages numériques dans les différents secteurs culturels sont en pleine mouvance, la découvrabilité des contenus francophones se pose comme un enjeu majeur pour favoriser la relance économique et protéger la diversité des expressions culturelles. 

Des travaux France-Québec

Pour répondre aux besoins découlant de cette réalité, les ministères de la Culture du Québec et de la France ont lancé une mission conjointe sur la découvrabilité en ligne des contenus culturels francophones. Un premier diagnostic des différents enjeux et facteurs liés à ce sujet a été réalisé. Cette analyse permettra la mise en œuvre d’actions à court, moyen et long termes pour assurer la visibilité et le rayonnement des artistes et des œuvres francophones sur Internet, et ce, dans les secteurs concernés, tels que la musique, l’audiovisuel, le livre et l’édition, les arts de la scène, les arts visuels et le patrimoine. 

Une stratégie conjointe pour favoriser la découvrabilité 

Plus de 200 experts des milieux institutionnels, industriels et économiques, agissant dans les secteurs culturels de part et d’autre de l’Atlantique, ont été rencontrés dans le cadre de cette mission. Des universitaires ont également été mandatés pour produire des analyses dans leur domaine de recherche respectif. 

De ces travaux et entretiens, il en résulte un rapport proposant un portrait de la situation et une stratégie commune entre la France et le Québec pour améliorer la découvrabilité des contenus culturels francophones. De plus, un schéma a été élaboré afin de synthétiser les leviers sur lesquels repose l’activation de la découvrabilité des contenus culturels dans l’environnement numérique. 

Haut de page