Partager Partager Imprimer la page.  

Partout, la culture – Politique québécoise de la culture

Foire aux questions

Qu’est-ce qu’une politique gouvernementale?

Une politique gouvernementale reflète les valeurs auxquelles adhère la collectivité. Porteuse d'une vision, elle énonce les orientations que se fixe le gouvernement sur un sujet d'intérêt public ainsi que les objectifs qu'il souhaite atteindre. Ces orientations et objectifs seront à la base des stratégies et des plans d'action qui seront mis en œuvre après l'adoption de la politique.

Pourquoi doit-on actualiser la politique culturelle?

La mondialisation, l'évolution des technologies, les changements démographiques, les mouvements migratoires ainsi que les crises économiques ont entraîné des transformations majeures dans notre société depuis 20 ans. Cela se traduit par de nouveaux enjeux et défis qui rendent nécessaire l’actualisation de la politique culturelle.

Quels sont les objectifs du renouvellement actuel?

Les objectifs du projet sont de :

  • renouveler la politique culturelle en s’appuyant sur ses acquis et en tenant compte des nouveaux enjeux et défis pour dégager une vision actualisée pour les dix prochaines années;
  • produire un plan d’action découlant des orientations et des objectifs qui auront été définis;
  • mobiliser l’ensemble des acteurs concernés autour des consensus obtenus, tant sur la prochaine politique que sur le plan d’action.

Qui est visé par cette démarche?

  • Les citoyennes et citoyens
  • Les ministères concernés par la culture
  • Les instances municipales
  • Les sociétés d’État du portefeuille ministériel
  • Le personnel du ministère de la Culture et des Communications
  • Les représentantes et représentants des milieux artistiques, culturels et du domaine linguistique
  • Les communautés autochtones
  • L’ensemble des acteurs concernés de près ou de loin par le développement culturel du Québec (artistes, créateurs, écrivains, organismes artistiques, entreprises culturelles, médias, institutions patrimoniales et muséales, etc.)

Comment se déroulent les travaux visant le renouvellement de la politique culturelle?

Depuis le début des travaux, la révision de la politique culturelle se déroule selon une approche participative visant à rallier tous les acteurs concernés autour d’un projet rassembleur qui favorise le développement culturel sur l’ensemble du territoire.

Les travaux ont débuté par une tournée de consultation publique effectuée par le ministre de la Culture et des Communications dans les 17 régions du Québec, du 6 juin au 29 août 2016.

La tournée de consultation a été suivie d’une période consacrée à l'élaboration du projet de politique québécoise de la culture.

Une seconde étape de consultation portant sur le projet de politique québécoise de la culture a lieu durant l'été 2017 sous la forme d'un questionnaire en ligne. De plus, un forum se tiendra les 5 et 6 septembre 2017. Ces activités de consultation permettront aux représentants du milieu associatif, aux élus et aux citoyens de réagir aux orientations de la nouvelle politique. Elles visent à obtenir le plus large consensus possible autour des orientations de la politique québécoise de la culture et à initier des échanges dynamiques concernant les prochaines étapes et les priorités du plan d’action.

Le dépôt de la nouvelle politique et du plan d’action associé sont prévus d’ici la fin de l’année 2017.

Quelles sont les grandes réalisations de la politique culturelle de 1992?

  • Le positionnement de la culture au sein des préoccupations gouvernementales
  • La reconnaissance de la langue française comme vecteur d’affirmation identitaire
  • La reconnaissance formelle de l’autonomie de la création et de la liberté d’expression
  • La création d’instances de soutien aux arts, aux lettres et aux industries culturelles (Conseil des arts et des lettres du Québec, Société de développement des industries culturelles du Québec)
  • La professionnalisation des milieux
  • L’amélioration des conditions de vie des artistes
  • La reconnaissance de l’école comme voie privilégiée d’accès et de sensibilisation aux arts et à la culture
  • Le développement des partenariats avec les instances locales (municipalités) et régionales (MRC)
  • Le rayonnement de la culture québécoise à l’international grâce à une plus grande circulation des artistes et des œuvres

Quels sont les liens entre le projet de politique québécoise de la culture et la politique culturelle de 1992?

Le projet de politique québécoise de la culture s’appuie sur les principaux acquis de la politique culturelle de 1992, à savoir la responsabilité gouvernementale de la culture, la priorité du soutien aux artistes et aux créateurs, le respect de la liberté de création, l’importance de la langue française et du patrimoine dans la définition de l’identité québécoise.

Cependant, elle permettra de répondre plus adéquatement aux besoins des travailleurs et des entrepreneurs culturels, des artistes et des citoyens en portant encore plus loin l’engagement de l’État en faveur de la culture. Tout en consolidant l’importance du soutien apporté aux artistes et aux travailleurs culturels, la valeur ajoutée de la politique repose notamment sur la reconnaissance de l’engagement citoyen et sur une mobilisation plus large de l’appareil gouvernemental.

De plus, elle accorde aux premières nations une attention particulière par la prise en compte de leurs besoins spécifiques.

Peut-on consulter les mémoires déposés lors des consultations publiques de 2016?

Tous les mémoires déposés lors des consultations publiques de 2016 peuvent être consultés en ligne.

Comment participer à la consultation sur le projet de politique québécoise de la culture?

Afin de réagir aux orientations du projet de politique québécoise de la culture, les Québécoises et les Québécois peuvent répondre à un questionnaire en ligne. De plus, un forum national de consultation aura lieu les 5 et 6 septembre 2017.

 

Haut de page