Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Chaudière-Appalaches

Loi sur les biens culturels

L'église de Saint-Romuald et plusieurs de ses œuvres d'art
classées biens culturels

Québec, le 18 mars 2004 – La ministre de la Culture et des Communications, Mme Line Beauchamp, vient de classer monument historique l'église de Saint-Romuald, construite en 1855-1856. De plus, 17 des œuvres d'art sacré qu'elle contient, pour la plupart des sculptures de l'Allemand Rudmüller et de Lauréat Vallière, sont également classées.

« Ceux qui ont été à l'origine de la construction et de la décoration de l'église de Saint-Romuald ont su faire preuve d'audace, d'innovation et d'un sens esthétique aigu notamment en commandant l'un des premiers décors intérieurs peints au Québec », a déclaré la ministre Beauchamp.

De style néoclassique, l'église de Saint-Romuald se démarque en effet par la qualité de son décor intérieur peint, réalisé en 1868-1869 par les artistes allemands Wilhelm Lamprecht, Louis Lang et un dénommé Thien; il est considéré encore aujourd'hui comme l'un des plus remarquables au Québec.

« C'est une nouvelle que j'accueille avec beaucoup de fierté. Il faut se rappeler que, de la fin des années 1860 jusqu'au milieu du 20e siècle, Saint-Romuald a été un haut lieu de sculpture et a compté jusqu'à trois ateliers d'artisans sculpteurs », a affirmé la députée de Lévis et ministre déléguée à la famille, Mme Carole Théberge.

Les artistes de Saint-Romuald, dont on retrouve des œuvres dans plusieurs églises du Québec, ont eux aussi réalisé de nombreux éléments du décor sculpté, remarquables par la finesse de leur exécution, dont la chaire, de Louis Saint-Hilaire et Lauréat Vallière, et la table de communion, de J. Georges Trudelle et de son fils Henri.

Notons encore, parmi les œuvres d'art classées, une statue représentant L'Ange du Jugement dernier, qui domine l'abat-voix de la chaire. Cette sculpture, provenant de la chapelle de l'Hôpital général de Québec, a été réalisée dans le dernier tiers du 17e siècle par un artiste inconnu. C'est la plus ancienne figure sculptée que nous a léguée la Nouvelle-France.

Source :

Colette Proulx
Conseillère en communication
Ministère de la Culture et des Communications
Tél. : 514 873-2979

Information :

Isabelle Melançon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Culture et des Communications
Tél. : 418 380-2310

Haut de page