Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

LA MINISTRE DIANE LEMIEUX REND HOMMAGE À UNE GRANDE FEMME DE THÉÂTRE, MME SITA RIDDEZ 

Québec, le 30 avril 2002 – À l’occasion du décès, à l’âge de 85 ans, de Mme Sita Riddez, la ministre d’État à la Culture et aux Communications, Mme Diane Lemieux, a tenu à exprimer sa sympathie aux proches de cette grande dame du théâtre québécois. 

«Sita Riddez était une femme de cœur et de talent. Comédienne accomplie et pédagogue éclairée, elle pratiquait et enseignait son art avec la conviction intime que la rigueur et l’authenticité sont des conditions essentielles à l’épanouissement du talent. Elle a su guider nombre de nos comédiens vers une brillante carrière. Hors de la sphère publique, elle était d’une profonde générosité, faisant de son foyer une grande famille accueillante et chaleureuse où se côtoyaient ses filles, ses élèves, ses collègues, se neveux et nièces. Son départ constitue pour nous une grande perte que les Québécoises et les Québécois ressentent avec peine», a déclaré Mme Lemieux. 

Avec le décès de madame Riddez, c’est une des pionnières du théâtre québécois qui s’éteint. Née le 25 août 1916 à Lyon, Sita Riddez était la fille du célèbre baryton Jean Riddez. Elle a entrepris une brillante carrière à Paris avant d’émigrer au Québec où son talent lui a rapidement gagné la faveur du public. Madame Riddez a joué entre autres au sein de la Comédie de Montréal et des Compagnons de Saint-Laurent. Elle a aussi enseigné pendant 30 ans au Conservatoire d’art dramatique de Montréal où elle a formé de nombreux comédiens, dont Janine Sutto, Denyse Pelletier, Gilles Pelletier et Benoît Girard.  

«Par la passion avec laquelle elle transmettait l’amour de la dramaturgie, tant au théâtre qu’au petit écran, Sita Riddez a su gagner l’affection et le respect de ses collègues et du public. Elle restera, aux yeux de tous, une artiste à l’indomptable énergie et une femme au grand cœur», a ajouté Mme Lemieux. 

La Ministre partage la peine de la famille de Sita Riddez, particulièrement celle de ses deux filles Martine et Marie-Noël. 

Source :  

Marjolaine Perreault
Attachée de presse
Cabinet de la ministre d’État à la Culture
et aux Communications
Tél. : 418 380-2310

Haut de page