Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Conditions socioéconomiques des artistes

Étude sur la protection sociale des artistes maintenant disponible

Québec, le 3 avril 2013 – Le ministère de la Culture et des Communications (MCC) rend disponible le rapport de l'étude commandée à la chercheure et professeure agrégée au Département des relations industrielles de l'Université Laval, Martine D'Amours, intitulé La protection sociale des artistes et autres groupes de travailleurs indépendants : analyse de modèles internationaux.

En confiant ce mandat, le MCC a voulu explorer les moyens retenus dans d'autres pays afin de pallier les difficultés d'accès à une protection sociale des artistes des domaines des arts visuels, de la littérature et des métiers d'art. Pour ce faire, Mme  D'Amours a recensé les mesures de protection sociale des artistes existant aux États-Unis, en France, en Belgique, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suède ainsi qu'au Danemark et a analysé les modèles susceptibles d'être adaptés au Québec.

« La première ministre du Québec, Pauline Marois, m'a confié le mandat d'appuyer les créateurs, puisqu'ils sont à la base même de notre foisonnement culturel et identitaire. Le gouvernement du Québec se soucie de la question des conditions socioéconomiques de nos artistes. Ainsi, cette étude contribuera à nourrir notre réflexion sur cet enjeu crucial », a fait savoir le ministre Kotto.

Le rapport d'étude de Mme D'Amours se divise en deux parties : la première rassemble des fiches décrivant les mesures de protection sociale mises en place par les différents États étudiés, et la seconde consiste en l'analyse des modèles internationaux et québécois et dégage des pistes de réflexion. Ces documents sont disponibles dans la section Publications du site Web du MCC.

- 30 -

Haut de page