Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Pierre Lefebvre

Récit et roman, Théâtre, Essai

Présentation


Essayiste et dramaturge, Pierre Lefebvre a longtemps exercé le métier de libraire. On lui doit trois pièces de théâtre, Loups (la névrose infantile pour débutant), Lortie et, en collaboration avec Alexis Martin, Extra-moyen, grandeur et misère de la classe moyenne. Toutes les trois sont produites par le Nouveau Théâtre Expérimental.

En 2015, il fait paraître aux Éditions du Boréal Confessions d’un cassé, un récit « essayistique » sur le rôle de l’économie dans nos vies respectives. Rédacteur en chef de la revue Liberté de 2005 à 2017, on lui doit de nombreux courts essais, de même que plusieurs documentaires radiophoniques pour Radio-Canada, dont Ignorances : un état des lieux qui a gagné le Prix de la radio 2003-2004 dans la catégorie « Meilleure émission documentaire ».

Titres suggérés*

Confessions d'un cassé (Édition Boréal, 2015)
L'air de la famille (in Revue Liberté no 296)

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Découvrir l’essai

L’ESSAI COMME GENRE LITTÉRAIRE

L’essai est un genre littéraire méconnu. On le confond d’ailleurs souvent avec l’article universitaire ou encore l’étude sociologique ou littéraire. Le but premier de cet atelier est donc d’initier les élèves à l’essai et de les amener à saisir qu’au lieu d’y suivre le destin d’un personnage comme on le fait dans le roman, on y suit le développement d’une idée ou d’une intuition.

LA LITTÉRATURE COMME SAVOIR

Avant la métamorphose des humanités en sciences humaines, la littérature partageait sans problème l’exploration du monde et de la condition humaine avec l’histoire, la sociologie et la géographie. En discutant avec les élèves de sa passion pour l’essai, de ses auteurs préférés et de ses propres textes, Pierre Lefebvre souhaite leur faire comprendre que la littérature peut s’avérer un extraordinaire moyen d’aborder la complexité du monde et qu’elle sait être porteuse d’un savoir même si ce dernier n’est pas scientifique.

L’ATELIER

Selon les besoins de l’enseignant et le niveau des élèves, cette introduction à l’essai peut s’avérer plus ou moins formelle. Dans un premier temps, l’auteur partage avec les élèves sa découverte de l’essai ainsi que son enthousiasme pour tout texte littéraire non fictif, tels le carnet, le journal et la correspondance. Il présente, ensuite, certains auteurs qu’il affectionne particulièrement (par exemple, Montaigne, le tout premier essayiste, mais aussi Virginia Woolf, Jacques Ferron et Suzanne Jacob), dont les œuvres témoignent de la force littéraire de l’essai quand réflexion et sensibilité s’entremêlent. Là encore, selon les besoins de l’enseignant ou encore du programme, il est possible de présenter d’autres auteurs ou deux ou trois essais abordant un même thème précis. Enfin, avant de passer à l’échange de questions avec les élèves, l’auteur lit un de ses essais. Il lui apparaît important de le faire, car cela permet d’illustrer que la réflexion sérieuse sur un sujet ou un autre n’exclut en rien la théâtralité de même que la truculence propre à l’oralité.

ÉCRIRE UN ESSAI

Dans un cadre où plusieurs rencontres sont possibles, l’auteur propose de faire écrire un court texte « essayistique » aux élèves sur un thème social ou culturel de leur choix, ou encore en résonnance avec un sujet abordé au cours de l’année dans un cours. Il s’agit alors de les introduire à l’idée que toute réflexion découle d’un rapport sensible au monde, mais également qu’écrire un texte, c’est le réécrire, le peaufiner. Cet exercice pratique permet à chaque élève de saisir qu’un premier jet n’a pas à être parfait et qu’un texte se construit de version en version. Cela lui donne ainsi l’occasion d’affiner sa pensée et son rapport à la langue.


Conditions particulières

Aucune


Pour information


Téléphone : 514-528-7938
Courriel : lefebvrepm@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page