Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Bertrand Laverdure

Poésie, Récit et roman

Présentation

Bertrand Laverdure
Pascal Lysaught

Né en 1967, Bertrand Laverdure est poète, romancier, journaliste littéraire, performeur et blogueur « technicien coiffeur ». Il a également été recherchiste et chroniqueur pour l’émission littéraire Tout le monde tout lu! à MAtv. Il est toujours chroniqueur littéraire pour l’émission Le retour à CIBL. Il s’intéresse à la multidisciplinarité en littérature. Ses deux derniers romans, Comment enseigner la mort à un robot? (Mémoires d’encrier, 2015) et La chambre Neptune (La Peuplade, 2016), explorent le monde qui change, grevé par les avancées inquiétantes et phénoménales de la technique et des inventions robotiques.

En poésie, il a publié, notamment, Rapport de stage en milieu humain (Triptyque, 2014), Sept et demi (Quartanier, 2007), Rires (Noroît, 2004), Les forêts (Noroît, 2000), Audioguide (Noroît, 2002) ainsi que Cascadeuse – de la poésie pour ados (La Courte Échelle, 2013). Ses autres romans, dont Lectodôme (Quartanier, 2008), J’invente la piscine (La courte échelle, 2010), Gomme de xanthane (Triptyque, 2006) et Bureau universel des copyrights (La Peuplade, 2011), ont tous reçus un bon accueil critique.

Bertrand Laverdure a participé à plusieurs spectacles de lecture publique, dont VSUP en 2009 et P.O.M.M.E. avec le groupe ANONYMUS au Printemps des poètes 2012.

Il a obtenu le prix Joseph-S.-Stauffer, décerné par le Conseil des arts du Canada en 1999. Il a également reçu le prix Rina-Lasnier en 2003 pour Les forêts. Ce même recueil fut aussi retenu comme finaliste au prix Émile-Nelligan en 2000. Son livre Audioguide, fut de même en nomination pour le Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières 2003. Il a aussi été finaliste au Grand Prix littéraire Archambault en 2009 pour son roman Lectodôme. Il est également Poète de la Cité à Montréal de 2015 à 2017.

Titres suggérés*

La cascadeuse

Être un héros : des histoires de gars

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

La poésie et les contraintes d’écriture (OULIPO, Ouvroir de littérature potentielle) – le numéro de téléphone

Avec le groupe, l’auteur entreprend d’explorer les chiffres qui régissent notre vie, les chiffres de notre quotidien, tentant ainsi de les apprivoiser en les transformant en poèmes. Par exemple, il invite les élèves à prendre trois numéros de téléphone qui leur viennent à l’esprit (le leur, celui d’une compagnie, celui de leurs parents, de leurs amis) et à inscrire les chiffres à la verticale, à gauche de la page, comme ceci, en séparant les chiffres de l’indicatif régional du reste et en séparant aussi les trois premiers chiffres du numéro des quatre derniers :

5

1

4

 

2

5

4

 

6

0

1

1

L’auteur leur demande ensuite d’écrire un poème de 10 lignes, une ligne par chiffre, chaque ligne comptant autant de syllabes que le chiffre l’indique sur la ligne correspondante. Exemple :

5 J’apprends à parler (cinq syllabes)

1 vif (une syllabe)

4 pour bondir dru (quatre syllabes)

Idéalement, les élèves doivent parler de la personne à qui ce numéro appartient ou de la compagnie ou du commerce qui possède ce numéro de téléphone. L’auteur leur demande de trouver un titre en conséquence. Par exemple, pour le poème ici cité en exemple (qui emprunte son numéro à une école bien connue qui enseignait l’anglais), le titre pourrait être : L’enseignement de l’agilité des langues.

Inventer un personnage en composant un statut Facebook long

Dans cet atelier, l’auteur invite les élèves à imaginer la page Facebook d’un personnage inventé, à la visualiser rapidement, sans prendre de notes, en fermant les yeux quelques secondes, et en imaginant quels types de photos, de vidéos, de « memes » et de statuts pourraient être publiés par le personnage fictif sur sa page.

Ensuite, les élèves écrivent deux statuts de plus de cinq lignes chacun que le personnage aurait publiés au cours de son année. Les participants doivent ainsi mettre en scène ce qu’ils souhaitent que l’on sache de lui, comment souhaitent-ils qu’on le perçoive. Ils peuvent le faire réagir à l’actualité, lui faire prendre position dans un débat épineux, lui inventer une intériorité complexe, des humeurs ou, simplement, des éléments de sa vie quotidienne.

 

 


Conditions particulières


Pour information


Téléphone : 514-430-0427
Courriel : lectodome@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Estrie, Lanaudière, Laurentides, Laval, Montérégie, Montréal, Saguenay–Lac-Saint-Jean

Haut de page