Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Dave Côté

Nouvelle, Récit et roman

Présentation

Dave Côté
Jessica Bradette Therrien

Si la plupart de ses collègues ont suivi un parcours entièrement littéraire, il en est tout autrement de Dave Côté. Détenteur d’un baccalauréat interdisciplinaire en art, il a complété sa formation d’écrivain avec l’aide d’auteurs reconnus tels qu’Élisabeth Vonarburg, Jean-François Caron et Daniel Sernine. C’est donc dans l’exercice du métier qu’il a appris à écrire. En partie à cause de ce parcours particulier, il se fait remarquer dans le milieu pour sa couleur propre et son imaginaire.

Il aime déstabiliser le lecteur, l’emmener là où il n’aurait jamais cru aller. Ses nombreuses publications dans la revue Solaris en témoignent d’ailleurs; les textes qui y paraissent sont représentatifs de cette démarche. Il aime, entre autres, intégrer un élément complètement surréaliste dans un monde tout à fait normal, et décrire avec le plus de vraisemblance possible ce qui se passe, un peu comme s’il s’agissait d’une expérimentation surnaturelle, par exemple, dans sa nouvelle Les olives de Mélanie, dans laquelle un pirate de l’espace vient sur Terre pour y voler un fruit qu’on ne trouve qu’ici dans tout l’Univers : des olives; ou encore En prison, qui narre les problèmes que rencontre un père de famille quand il se rend compte qu’il a hérité d’un trou magique apparu dans son dos et dans lequel il peut faire disparaître à jamais ce qui s’en approche, y compris son propre fils, lors d’un malheureux concours de circonstances.

C’est peut-être avec sa novella Le jardin d’Ummfrang qu’il démontre le mieux son potentiel. C’est le seul texte récent plus long qu’il a publié jusqu’à maintenant, et les critiques s’accordent pour dire qu’il s’agit d’un excellent texte. Il a plusieurs projets d’envergure qui sont présentement à l’examen chez des éditeurs, dont un roman de fantasy jeunesse sur lequel il travaille depuis plusieurs années.

Titres suggérés*

Des truites et des Bobettes

Le jardin d'Ummfrang

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

L’Idée, un élément méconnu de l’écriture

L’atelier proposé, destiné à des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire a pour objectif de démystifier l’idée. Tout d’abord, les élèves explorent le processus de fabrication d’un récit, c’est-à-dire les décisions qu’on doit prendre quand on choisit des personnages et les événements qu’ils vont vivre. Ensuite, lors d’une seconde étape, ils se rendent compte qu’avec une idée de base unique, chacun écrit une histoire très différente.

La première étape consiste à préparer les élèves à l’atelier. Un questionnaire est transmis aux élèves, qui doivent répondre aux questions utiles à la conception d’un plan.

L’activité elle-même est surtout une grande tempête d’idées guidée par l’auteur. Chaque élève est invité à proposer des détails sur les personnages, sur les éléments de l’intrigue et sur l’arrière-monde.

Ces questions permettent d’aborder avec les élèves plusieurs notions importantes dans la construction d’une histoire. Les suggestions de tout le monde en sont un exemple, extrême, mais idéal, de la variété des possibles qui s’offre à l’auteur quand il crée une histoire.

D’autres notions sont aussi abordées. Par exemple : commence-t-on par choisir le sujet ou le thème de l'histoire, ou bien les personnages qui vont l’habiter et ce que l'histoire va raconter? Également, l’auteur aborde l’importance d’avoir un personnage principal actif, qui ne fait pas que subir l’histoire; ou encore la cohérence nécessaire à la fabrication d’un arrière-monde intéressant.

Le plan de l’histoire est ainsi construit, à l’ordinateur, en direct. Les grandes étapes du récit sont également déterminées (situation initiale, élément déclencheur, péripéties et conclusion). Chaque fois qu’une proposition est acceptée ou refusée, l’auteur explique pourquoi, dévoilant ainsi les questions que l’on doit se poser quand on écrit une histoire. Ce détail a-t-il déjà été vu souvent dans des films ou des livres? Qu’est-ce que ce détail apporte à l’histoire? Et ainsi de suite.

Une fois cette étape terminée, qui devrait prendre la grande majorité de la période, l’auteur invite les élèves à écrire leur propre version de cette histoire, en respectant, le plus possible, le plan établi. Ce travail se fait dans un autre cours, avec le professeur uniquement, puisqu’il s’agit de travail individuel. Le nombre de mots reste à déterminer avec le professeur et peut varier selon l’âge des élèves.

L’auteur écrit aussi un court texte à partir du plan développé avec la classe, en exploitant le plus possible les différences qu’il peut y avoir entre sa version et celle des élèves. En le lisant en classe, le professeur peut souligner les différences qu’il trouve entre le texte de l’auteur et celui des élèves. Il sera aussi possible de lire en classe des passages des textes des élèves, de façon anonyme ou non, pour donner plus d’exemples.


Conditions particulières


Pour information


Téléphone : 514-607-7988
Courriel : davesurlenet@outlook.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions sauf Abitibi-Témiscamingue, Chaudière-Appalaches, Côte-Nord, Nord-du-Québec, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Haut de page