Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Sylvie Louis

Littérature pour la jeunesse

Présentation

Sylvie Louis

En première année du primaire, apprendre à lire et à écrire a été une révélation pour Sylvie Louis. Ces passions ne se sont jamais démenties depuis, bien au contraire. Après ses études universitaires en journalisme et communication, l’auteure a gagné sa vie comme journaliste indépendante auprès de plusieurs magazines québécois. Elle a notamment collaboré durant 22 ans au magazine Enfants Québec. Elle a aussi rédigé des livres pour les parents de bébés prématurés. Parallèlement à ces activités professionnelles, depuis 15 ans, elle écrit de la fiction jeunesse, dont Le journal d’Alice. Depuis la parution du premier tome, Sylvie Louis se consacre à temps plein à l’écriture de sa série qui comportera 11 tomes, ainsi qu’à ses séances de signature dans divers salons du livre. Le journal d’Alice est la seule série de journaux intimes spécifiquement destinée aux jeunes du primaire et qui se déroule du début de la 5e année à la fin de la 6e, dans une école de Montréal.

Titres suggérés*

Série « Le journal d'Alice » (Éditions Dominique et Compagnie, 2010- )

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Par le biais du Journal D’Alice, l’auteure a envie de transmettre aux jeunes son amour de la lecture, de l’écriture, des mots et de la langue française. Elle démystifie l’écriture : tout le monde peut écrire, notamment son journal intime. Au début, on se sent un peu maladroit, mais on y prend vite goût, on trouve son rythme et une voix qui nous est propre. Tenir un journal permet aussi de ventiler ses émotions en les exprimant, de prendre un peu de recul, de transformer certains événements qui bousculent notre quotidien en anecdotes hilarantes. Ça nous aide donc à mieux vivre.

C’est tout naturellement que Sylvie Louis est passée de journaliste à l’écriture de fiction et notamment du Journal d’Alice. En effet, après 27 ans d’articles sur les sujets Enfance-famille, les relations parents-enfants et la dynamique de la fratrie n’ont (presque) plus de secrets pour elle. Sans compter qu’elle est également maman depuis 20 ans ! Elle adore donc mettre en scène la famille d’Alice. C’est aussi avec un plaisir fou qu’elle donne vie à la classe de son héroïne, avec son jeune enseignant, monsieur Gauthier, et ses élèves. C’est sans doute ce qui explique le succès du Journal d’Alice non seulement auprès des filles, mais aussi des garçons. Ceux-ci aiment en particulier le formidable monsieur Gauthier, ses méthodes pédagogiques qui donnent aux gars le goût de faire des efforts et le fait qu’il soit magicien amateur. Ils peuvent s’identifier à un des élèves de la classe, par exemple le sympathique Karim, Patrick le clown de la 5e B, Jonathan l’ouragan, Bohumil, le fort en maths ou encore le beau Simon, doux et un peu timide. Les lecteurs comme les lectrices ont souvent des fous rires en lisant la Journal d’Alice : en effet, la série est pleine d’humour.

Le travail de journaliste de Sylvie Louis lui a appris à se documenter sur les sujets qui l’intéressent. À l’image de la vie, les livres du Journal d’Alice développent des thématiques très variées comme les animaux de compagnie, la géographie du Québec, mais aussi du reste de la planète, l’amitié, l’autisme, les allergies alimentaires, etc. Sylvie Louis a à cœur de transmettre des valeurs de respect, de tolérance, de persévérance ainsi que l’importance de protéger l’environnement et d’éviter le piège de la surconsommation. Ses livres se font le reflet de notre monde en mutation (immigration, séparation des parents, etc.). Le journal intime lui donne l’occasion de traiter à la fois de thèmes graves comme l’hospitalisation, la mort et le deuil, mais aussi de sujets plus légers comme l’informatique, la musique et les vedettes. Sylvie Louis permet par ailleurs aux élèves de découvrir les coulisses du passionnant métier d’auteur et leur dévoile ses sources d’inspiration. Elle répond aux questions des élèves sur les divers aspects de son travail et de la réalisation d’un livre.

Autres exemples d'activités

  • Créer la première page d’un journal intime : l’élève se présente à son journal.
  • Partir d’un extrait du Journal d’Alice qui expose le point de vue d’un des personnages lors d’un conflit. Les élèves doivent ensuite improviser pour imaginer un point de vue narratif différent, celui de l’autre personnage. Recherche de solutions pour la résolution du conflit.
  • Présenter les passions et collections d’Alice et de ses amis : faire discuter les élèves sur ce qui les passionne ou sur ce qu’ils aimeraient collectionner.
  • Activité créée autour du coffre aux trésors de monsieur Gauthier : les élèves doivent imaginer des privilèges originaux.
  • Activité avec l’enseignant (e) : après la lecture d’un poème d’Alice, l’enseignant (e) demande aux élèves d’écrire un poème comique. En effet, dans le Journal d’Alice, monsieur Gauthier, l’enseignant de 5e année, transmet à ses élèves son amour de la poésie. Et, du coup, Alice écrit régulièrement des poèmes en rimes.

Conditions particulières


Pour information

Sylvie Louis
Téléphone : 438 381-3058
Courriel : sylvielouis2@videotron.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page