Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Capitale-Nationale

France Ducasse

Littérature pour la jeunesse, Nouvelle

Présentation

France Ducasse

France Ducasse a publié pour les adultes des romans, des nouvelles et des récits poétiques qui ont été mis en nomination pour de nombreux prix littéraires (Prix littéraires du Gouverneur général du Canada, prix Molson de l’Académie canadienne-française et autres). Elle écrit aussi pour la jeunesse. Deux contes illustrés ont paru jusqu’à ce jour (Les enfants de la Table ronde et Isabeau au bord de l’eau) ainsi qu’un recueil de récits mythologiques (Les enfants de la tragédie). France Ducasse participe à des lectures publiques partout au Québec (salons du livre, écoles) et à l’étranger (Paris, l’Ardèche). Elle écrit aussi pour le théâtre, la scène musicale (livret pour chœur et orchestre) et le cinéma. On a qualifié son écriture d’imagée, foisonnante et baroque, oscillant entre le réalisme et le merveilleux.

Titres suggérés*

Les Enfants de la Tragédie (la Veuve noire, éditrice, 2003)
La Mort ne tue personne (L’instant même, 2004)
La Vieille du vieux (Herbes rouges, 2002)
La Matamata (L’instant même, 1998)
Le Rubis (Herbes rouges, 1994)

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Les Enfants de la Tragédie (5e et 6e années du primaire)
Après une courte présentation de l’époque, d’un auteur de référence (Homère) et d’un style (récit mythologique), l’auteure présente le livre Les Enfants de la Tragédie et fait un récit théâtralisé d’une mythologie (avec dessins et accessoires).

(1re, 2e et 3e secondaire)
1re option : l’auteure explique la genèse du livre, la définition de la tragédie et répond aux questions des élèves. Étude comparée de deux versions d’un même passage. 2e option : lecture d’une mythologie, étude comparée de deux versions, réflexion sur le travail d’écriture, les choix de l’écrivain…

La Mort ne tue personne (3e, 4e, 5e secondaire)
Les élèves préparent des questions sur la démarche de l’auteure qui passe du roman aux nouvelles et sur ses sources d’inspiration. Comment passe-t-on de la réalité à la fiction? Comment s’émerveiller dans le quotidien, transformer l’ordinaire, se jouer de la mort? Les élèves sont invités à « délirer » par écrit à partir d’un fait vécu.

Autre exemple d’activité

Atelier Enfants de la tragédie : mythologies grecques et imaginaires
De la 3e à la 6e année primaire, de la 1re à la 5e secondaire

Le livre Les enfants de la tragédie aborde la mythologie grecque en se servant du regard des enfants et des jeunes gens sacrifiés de l’Histoire. Le Minotaure, Icare, Iphigénie, Astyanax, les enfants d’Héraclès, de Médée et de Niboé se racontent…

1. Qu’est-ce que la mythologie?

2. Qu’est-ce que la tragédie?

3. Qu’est-ce que l’imagination?

4. Au choix : Minotaure (différence, rejet, amitié); Icare (conflit père-fils, révolte, indépendance); enfants d’Héraclès (violence familiale); enfants de Médée (séparation des parents, vengeance); enfants de Niobé (orgueil, mépris, jalousie); Iphigénie (idéalisme, sacrifice); Astyanax (guerre, amour mère-fils, mémoire).

5. Réfléchir (travail collectif).

6. Écrire (travail personnel).

7. Dessiner (activité ludique).

Atelier Les enfants de la Table ronde, ou le feu des jalousies enfantines
Du préscolaire à la 6e année primaire

Tout serait parfait si Lancelot, Perceval et Gauvain ne se disputaient pas autant l’amour et l’attention de leurs parents. Un jour, en pleine chicane de famille, le feu, tel un dragon déchaîné, surgit dans leur maison.

1. Écouter : présentation et lecture en classe du conte Les enfants de la Table ronde

 – Thèmes abordés : Moyen-Âge, jalousies fraternelles, incendie.

2. Regarder : illustrations de Vinicius Vogel

– Style, techniques, composition, couleurs, effets dramatiques.

3. Dessiner : surmonter la peur du feu en l’illustrant.

Atelier Isabeau au bord de l’eau ou la peur des araignées
Du préscolaire à la 4e année primaire

Isabeau a peur de l’araignée qui est dans son lit. Elle veut que son grand-père la tue. Pour l’apaiser, il lui raconte l’histoire d’Arachné, cette jeune fille d’autrefois qui fut changée en araignée par la méchante Athéna. Les petites bestioles sont désormais précieuses aux yeux d’Isabeau.

1. Écouter : présentation et lecture en classe du conte Isabeau au bord de l’eau

 – Thèmes abordés : peur des araignées, mythologie grecque (Arachné), relation entre un grand-père et sa petite-fille.

2. Regarder : illustrations d’Anne-Marie Bourgeois

 – Style, techniques, composition, couleurs, effets dramatiques.

3. Dessiner : affronter nos peurs en les illustrant.


Conditions particulières


Pour information

France Ducasse
Téléphone : 418 694-9713
Courriel : rhathi@sympatico.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Préscolaire, 1re primaire, 2e primaire, 3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page