Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Joceline Chabot

Arts visuels
Dessin

Présentation

Joceline Chabot

Artiste multidisciplinaire, Joceline Chabot est titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques et d’une maîtrise en création de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Depuis 1995, ses œuvres ont été vues en Europe (Bâle, Riehen, Bruxelles, Genève, Marseille) ainsi qu’au Québec (Montréal, Alma, Rouyn-Noranda, Rivière-du-Loup, Victoriaville, Saint-Jérôme). Certaines d’entre elles font partie de collections publiques et privées. L’artiste a été boursière du Fonds pour la formation de chercheurs et d’aide à la recherche (FCAR), du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), du Conseil des arts du Canada (CAC) et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC). Elle a déjà donné des cours à l’école FACE de Montréal ainsi qu’à l’UQAM.

Approche et type d'activités proposées


La parole, le corps et le dessin d'observation

Son travail est alimenté par des réflexions sur les frontières, ces constructions instables, tant idéologiques que physiques, hauts lieux de l’inclusion et paradoxalement de l’exclusion, de l’interdiction et, par conséquent, de la transgression. Espaces limitrophes (murs et fenêtres), interstices et parcs ont donc servi de lieux d’interventions où les mots, le dessin, les objets et la lumière ont, tour à tour ou simultanément, joué des rôles prépondérants. Soucieuse de faire correspondre le contenu, la forme, le processus et les matériaux, elle conçoit ses interventions en se basant sur des faits divers, auxquels viennent se greffer, en cours de production, des éléments d’ordre critique ou subjectif. Le dessin peut être une forme d’écriture sans artifice qui donne aux enfants la possibilité de s’exprimer sans autocensure. C’est ce qu’elle se propose de transmettre.

Exemples d'activité

Atelier 1

La parole, le corps et le dessin

À l’aide d’un théâtre d’ombres et d’exercices d’observation et de mémorisation, elle souhaite offrir aux enfants l’occasion d’utiliser le dessin comme mode d’expression accessible et ludique. Les enfants sont d’abord mis en présence d’un univers, approximatif (les ombres portées) qu’il leur faut d’abord définir verbalement puis expérimenter physiquement. Ce processus permet aux enfants d’aborder le dessin par l’entremise d’une expérience personnelle où le corps et la parole sont mis à contribution.

Déroulement :

Les enfants sont accueillis par l’ombre d’un personnage derrière un castelet. À l’aide d’accessoires simples, il leur raconte une histoire. Les enfants sont invités à se familiariser avec les ombres projetées en passant de spectateurs à acteurs. Ils dessinent ensuite à partir de ce qu’ils ont vu et expérimenté. Le papier translucide proposé leur permettra de créer de nouvelles scènes en superposant plusieurs dessins. Cette étape leur permet d’expérimenter une autre conception de l’espace.

Atelier 2

La parole, le corps et le dessin

Un groupe d’enfants place des objets derrière un petit castelet. Les élèves de l’autre groupe sont invités à deviner et à décrire ce qu’ils voient. Puis, les lumières du théâtre s’éteignent et les enfants dessinent de mémoire ce qu’ils ont vu. Chaque dessin est alors présenté à la classe avec un commentaire de l’enfant. L’exercice est repris jusqu’à ce que tous les enfants aient participé. À la fin de la rencontre, ils peuvent fabriquer des petits livrets en reliant les dessins préalablement photocopiés et en y ajoutant de courtes histoires ou des mots. Cet atelier peut être proposé aux enfants qui ont besoin d’une plus grande intimité pour s’exprimer.


Conditions particulières

Les objets et les personnages présentés en ombre chinoise peuvent être déterminés avec l’enseignant et cibler les thèmes scolaires en cours. L’atelier varie selon le niveau des enfants rencontrés, le nombre d’élèves et le temps alloué. Les enfants pourront poursuivre l’atelier en créant de petits livres avec l’aide de leur enseignant.

L’atelier nécessite du papier, des fusains et certains accessoires au coût maximum de 100 $ par jour. Puisque l’artiste propose des ateliers portant sur le langage, elle souhaiterait être invitée aussi par des écoles qui offrent des classes d’intégration linguistique (nouveaux arrivants), ainsi que dans des classes d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage.


Pour information

Joceline Chabot
Téléphone : 514 524-4970
Courriel : jocelinechabot@yahoo.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Préscolaire, 1re primaire, 2e primaire, 3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page