Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Guillaume Côté
Guillaume Campion

Arts multidisciplinaires, Arts numériques
Art sonore documentaire

Présentation


Lucie Leroux

Influencé par ce qui l’entoure, le compositeur électroacoustique Guillaume Côté explore, à travers un mélange de matériaux concrets, synthétiques et vocaux, les dynamiques territoriales, linguistiques et sociales propres au Québec.

Titulaire d’une maîtrise en composition électroacoustique de l’Université de Montréal sous la tutelle de Robert Normandeau, Guillaume est lauréat des concours Jeux de Temps de la Communauté électroacoustique canadienne (2013 et 2014), de la Fondation SOCAN (2013) et du GAMIQ (2014), ainsi que boursier de nombreux organismes (CRSH, CALQ, CAC, FESP et LOJIQ).

Son travail s’articule principalement autour des diverses manifestations sonores du réel et de la dichotomie entre ceux-ci et leurs référents abstraits et synthétiques. Cette esthétique, aux croisements du paysage sonore et du documentaire, se concrétise notamment par son travail avec le compositeur Guillaume Campion, et de leur premier projet commun : Projet Archipel. Ce documentaire sonore aux multiples facettes (Web, concert et mobile) a permis aux compositeurs de faire rayonner leur travail dans plusieurs festivals de renom, tels que Phonurgia Nova (France), Longueur d’ondes (France) et Montréal nouvelles musiques (Canada).

Avide de collaborations, Guillaume s’investit dans différents projets multimédias interactifs, tels que le collectif Falaises et l’artiste visuel Dave Gagnon avec l’installation L’Autre présentée au Mois Multi de Québec en 2016.

Le caractère social de son travail se concrétise aussi, notamment, par les différentes  conférences données autour du Projet Archipel et des activités de médiation culturelle avec le Centre Turbine dans certaines écoles de l’île de Montréal. En 2017, Guillaume réalise, en trio avec Guillaume Campion et l’artiste textile Lucie Leroux, une résidence de création au Musée de la civilisation de Québec sur la représentation picturale des Autochtones en Amérique à travers les âges, en utilisant les archives numérisées du musée. Ce dernier projet, à la fois multimédia, interactif et documentaire, permet au compositeur d’unifier les multiples facettes de sa démarche en nouveaux médias.

Approche et type d'activités proposées



Création et diffusion d’art sonore à portée documentaire

Animé par le duo de compositeurs Guillaume Côté et Guillaume Campion, l’atelier de création et de diffusion d’art sonore permet aux élèves de créer une miniature sonore (de 2 à 4 minutes) à portée documentaire sur un thème unique et pertinent. Les thématiques proposées sont, notamment, les jeunes et leurs perspectives d’avenir, les relations interpersonnelles à l’ère des réseaux sociaux, les mouvements migratoires et les enjeux identitaires. Selon les besoins de chaque projet, le thème peut être choisi en classe ou avec le professeur, sans nécessairement se cantonner aux options proposées par le duo.

Les objectifs de cet atelier sont multiples. En premier lieu, l’initiation au documentaire sonore, genre méconnu mais en plein essor, permet aux élèves d’étoffer leur bagage culturel en découvrant les différentes méthodes de création et de diffusion propres à cette pratique. Plus concrètement, l’étape de la prise de son leur donne l’occasion de se familiariser avec des techniques et équipements qui sont utilisés non seulement en création documentaire, mais dans tous les domaines du son (enregistrement, radio-télédiffusion, création musicale, etc.). En parallèle, la recherche documentaire et le développement des questions liées à la thématique choisie les invitent à se familiariser avec la méthode journalistique.

Finalement, la conception des miniatures sonores elles-mêmes (édition, traitement et mixage des sons et entrevues) ainsi que la diffusion en concert de chacune des œuvres, réalisées par les élèves eux-mêmes sur un orchestre de 6 à 12 haut-parleurs, permettent aux participants d’effectuer un panorama complet de la création audionumérique contemporaine. C’est donc tout un éventail de techniques et d’approches médiatiques qui est abordé lors de cet atelier, représentant autant de perspectives d’avenir potentielles pour les jeunes.

En résumé, cette activité comporte 4 ateliers et propose les activités suivantes :

Atelier 1 : initiation au genre documentaire et à l’esthétique de la baladodiffusion, choix des sujets, formation des équipes de travail, recherche et rédaction des questions et de la trame narrative

Atelier 2 : initiation à l’équipement d’enregistrement et de mixage, début de la création (prise de son, édition et montage)

Atelier 3 : suite de la création

Atelier 4 : atelier de diffusion sous dispositif multicanal et mise en espace des miniatures par les élèves

Cet atelier multidisciplinaire demande une certaine autonomie par rapport aux différentes étapes de création des miniatures, c’est pourquoi il est réservé au deuxième cycle du secondaire. Toutefois, les classes d’adaptation scolaire sont aussi considérées. Par sa nature multidisciplinaire, cet atelier peut être donné dans des classes de musique, d’arts plastiques (exploration de nouveaux médias) ou de français.


Conditions particulières

Les classes doivent avoir un minimum d’équipement informatique, soit un ordinateur par groupe de trois élèves. Deux logiciels gratuits doivent être installés sur ces ordinateurs : Reaper et Cecilia 5. Ces logiciels sont compatibles avec Windows et Mac.

Les artistes peuvent proposer du matériel d’enregistrement et de diffusion sonore tel que enregistreurs portatifs, microphones, casques d’écoute et haut-parleurs. Les modalités d’emprunt sont établies selon l’équipement fourni par l’école (s’il y a lieu).

Location de matériel

La location dépend du nombre d’élèves inscrits et du matériel fourni par l’école.

Pour la prise de son, des enregistreurs portatifs sont mis à la disposition des élèves par les artistes. Si le nombre d’élèves est trop élevé, il faut louer des enregistreurs Zoom H4N supplémentaires à 30 $ l’unité par jour de location (grille tarifaire du Studio Oboro).

Le duo peut fournir quatre haut-parleurs sur un minimum de six pour la mise en espace des miniatures. Dans l’éventualité que l’école ne puisse fournir les deux haut-parleurs supplémentaires, il faut les louer. Chaque haut-parleur coûte 15 $ par jour de location (grille tarifaire du Studio Oboro).


Pour information


Courriel : otb.guillaume@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Autre(s) langue(s)

Français, anglais

Haut de page