Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montérégie

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Ariane Labonté

Arts de la scène
Conte

Présentation

Ariane Labonté

Naturaliste et conteuse, Ariane Labonté fait depuis plus de quinze ans de l’animation auprès des jeunes. Elle a fondé deux troupes de théâtre pour enfants et s’est impliquée dans le domaine du théâtre d’intervention sociale. Métissant une formation en écologie, un DEC en musique, des cours de théâtre et de conte et un baccalauréat en création littéraire, elle présente aujourd’hui des contes à caractère social et écologique truffés de jeux langagiers riches, souvent comparés à ceux du personnage Sol. L’artiste s’est notamment produite au Sergent Recruteur, au Festival de conte De Bouche à Oreille et au festival Le Rendez-vous des grandes gueules, de Trois-Pistoles. Deux fois finaliste au concours de conte La Poule Noire et boursière du Conseil des Arts du Canada pour son spectacle Conte... est-ce ta terre?, Ariane Labonté offre aux jeunes oreilles un voyage à dos de mots, de la fleur au chapeau jusqu’à la fleur de peau.

Approche et type d'activités proposées



Atelier 1 : Conter, ça donne des ailes !

Un conte est d’abord présenté aux jeunes afin qu’ils puissent en observer la structure : situation initiale, quête, épreuves et résolution. Ce conte, choisi avec l'enseignant, peut être traditionnel ou de création. Il peut comporter de la musique et des marionnettes ou simplement la musicalité des mots.

Deux variantes à l'atelier sont par la suite possibles.

  • Crée, conte et conclus

À l'aide de petits éléments faisant office de marionnettes, les élèves, en équipes de trois, inventent une histoire simple. Une fois son récit construit, chaque équipe présente son sketch devant le groupe. L'animatrice souligne les points forts et propose des suggestions constructives sur les aspects à améliorer. L’atelier insiste sur le respect de la structure du récit.

  • Variation sur un même conte

Inspirés par le conte qu'ils ont entendu, les élèves donnent une touche personnelle à l'histoire. En respectant la structure initiale, ils modifient soit le ton, le lieu, l’époque ou les personnages. Ils expérimentent ainsi l'appropriation et l’interprétation du conte. Ils constatent aussi l’universalité de cet art. Ce travail s'effectue à travers l'oralité.

Atelier 2 : Art langagier, art engagé ?

Après la présentation d’un conte à caractère écologique et social, les jeunes discutent de l’art comme moyen d’expression. Ils comparent « ce que fait le conte » (invite au jeu, débride l’imaginaire, stimule la créativité) et « ce que dit le conte » (message porteur d’espoir, de défis, de valeurs). Ils se sensibilisent ainsi à la responsabilité de l'artiste et à la force évocatrice des mots.

Les participants laissent ensuite aller leur plume. Sous forme de cadavre exquis ou de façon individuelle, ils rédigent une brève œuvre : conte, récit, slam ou poésie. Le point de départ consiste à choisir un élément qui les inspire : une sensation, une idée, une image, un personnage, un lieu ou une rime. Par la suite, les élèves abordent un thème qui contribue à délier l’imaginaire et à faire tomber les barrières.

Durant le processus de création, l'animatrice lit quelques extraits, éléments forts de leurs créations, afin de valoriser les auteurs et d'inspirer les élèves.


Conditions particulières


Pour information

Ariane Labonté
Téléphone : 450-339-3480
Téléphone autre : 438-887-2312
Courriel : arigolade@yahoo.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire, Adaptation scolaire (préscolaire et primaire), Adaptation scolaire (secondaire), 2e primaire, 1re primaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page