Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre souligne les 50 ans d’action culturelle à HEC Montréal

Montréal, le 4 avril 2011 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, est heureuse de participer au colloque « 50 ans d’action publique en matière de culture au Québec », une des premières activités qui viennent souligner le cinquantième anniversaire de la création du Ministère. La ministre St-Pierre a d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter les résultats positifs des Faits saillants 2009 de l’Enquête sur les pratiques culturelles au Québec. Tournée vers l’avenir, elle a également annoncé une aide financière de 250 000 $ destinée à la mise en œuvre du projet d’interventions en partenariat avec HEC Montréal qui vise à mieux outiller les organismes en gestion culturelle.

« Grâce aux résultats de l’Enquête sur les pratiques culturelles, nous disposons maintenant de 30 ans d’observations sur l’évolution des comportements culturels de la population québécoise. C’est là un outil très précieux qui met en relief les tendances et les intérêts culturels des citoyens, ce qui permet d’être à l’affût des changements en vue de mieux s’y adapter et d’y répondre de la meilleure façon possible », a déclaré la ministre St-Pierre.

Réalisée par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, cette enquête exceptionnelle sur les pratiques culturelles au Québec a pour objectif de définir les grandes tendances sur les pratiques culturelles de la population québécoise et d’en suivre l’évolution. Peu de pays dans le monde possèdent de telles enquêtes, réalisées aux cinq ans. La plus récente collecte de données remonte à 2009 et s’appuie sur près de 7 000 répondants âgés de plus de 15 ans répartis sur l’ensemble du territoire québécois, ce qui représente le plus grand échantillon recueilli jusqu’à maintenant dans le cadre de cette enquête quinquennale. Vous trouverez en annexe une synthèse des résultats de l’Enquête sur les pratiques culturelles.

Mieux outiller en matière de gestion culturelle

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine a également annoncé qu’elle accordait une aide financière de 250 000 $ dans le cadre d’un partenariat avec HEC Montréal relativement au projet d’interventions pour de nouvelles pratiques en gestion culturelle.

Cette aide financière servira à poursuivre la démarche entreprise par le Ministère avec HEC Montréal et vise à proposer de nouveaux outils pour les organismes culturels et les médias communautaires qui éprouvent des difficultés de gouvernance, de relève et d’action concertée. Cette aide financière représente 75 % du budget total alloué au projet qui atteint 333 000 $.

« Plusieurs organismes culturels vivent présentement des changements en ce qui concerne le transfert de compétences en gestion. Le projet d’interventions pour de nouvelles pratiques en gestion culturelle ainsi que l’enquête publiée aujourd’hui démontrent une fois de plus qu’au Québec la culture et les communications sont au cœur de nos préoccupations et que l’attention que nous lui donnons contribuera à sa vitalité et à son dynamisme », a ajouté la ministre St-Pierre.

Soulignons que la ministre St-Pierre participe au colloque « 50 ans d’action publique en matière de culture au Québec » qui vient souligner le 50e anniversaire de création du ministère des Affaires culturelles, aujourd’hui devenu le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Son premier titulaire, Georges-Émile Lapalme, formait alors le projet de « conserver intact notre héritage culturel, de le garder vivant et de le faire fructifier ». Ainsi, au fil des 50 dernières années, le Québec s’est donné de nombreux instruments afin d’assurer l’épanouissement du dynamisme culturel, tant au Québec qu’à l’étranger. Cet anniversaire est l’occasion de regarder le chemin accompli tout en se tournant vers l’avenir.

Afin de célébrer 50 ans de culture au Québec, plusieurs activités sont prévues en collaboration avec les sociétés d’État sous la responsabilité du Ministère. La programmation complète est disponible au www.Revolutiontranquille.gouv.qc.ca.

ANNEXE : Des résultats positifs sur les pratiques culturelles

- 30 -

ANNEXE : Des résultats positifs sur les pratiques culturelles

Le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec dispose d’une enquête exceptionnelle sur les pratiques culturelles de la population québécoise. Cette enquête permet de suivre l’évolution des pratiques à chaque cinq ans depuis 1979. Peu de pays dans le monde possèdent de telles enquêtes, réalisées à cette fréquence.

Augmentation de la fréquentation des établissements culturels

Les résultats de l’enquête sur les pratiques culturelles démontrent que la population québécoise fréquente davantage les établissements culturels, puisque la majorité des établissements culturels à l’étude ont connu une hausse de fréquentation entre 1979 et 2009, notamment les bibliothèques publiques, les musées, les galeries d’art et les sites historiques.

Internet : une fenêtre culturelle polyvalente

En 2009, 41,9 % de la population québécoise âgée de 15 ans et plus a utilisé Internet pour acheter, vendre ou commander en ligne. De ce pourcentage, 55,6 % ont acheté des billets de spectacles, 37,2 % des livres et 24,2 % des disques.

La lecture : l’amorce d’une transition vers les supports numériques

Bien que les lecteurs réguliers de quotidiens préfèrent encore majoritairement la version papier en 2009 (47 %), la version électronique, l’ordinateur et l’Internet gagnent en popularité (21 %).

Une assistance aux spectacles professionnels inégalée

La fréquentation du spectacle, tous genres confondus, est passée de 59,8 % en 1979 à 80,2 % en 2009, ce qui représente une assistance inégalée au Québec depuis les 30 dernières années. Parmi les publics du spectacle, 76 % ont assisté à un spectacle professionnel.

Un intérêt considérable pour la cinématographie québécoise

Le cinéma québécois connaît une très bonne réception, puisque 85 % des personnes qui vont au cinéma vont voir des films québécois. Soulignons que les sorties au cinéma enregistrent une légère décroissance de 2004 (76 %) à 2009 (67 %).

Les pratiques en amateur : un espace de créativité pour les adeptes de la culture

En 2009, 82 % de la population québécoise âgée de 15 ans et plus a déclaré avoir pratiqué une activité culturelle ou artistique. Les personnes qui s’adonnent à des pratiques culturelles en amateur sont généralement plus nombreuses à avoir un univers culturel plus large et à fréquenter les établissements culturels. Ainsi, la pratique d’activités en amateur est un vivier pour le public des établissements culturels.

Pour en connaître davantage sur les habitudes culturelles des Québécoises et des Québécois, vous pouvez consulter les Faits saillants 2009 de l’enquête sur les pratiques culturelles disponible à l’adresse suivante : www.mcccf.gouv.qc.ca.

Haut de page