Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Le rapport du Vérificateur général du Québec soulève de graves lacunes dans le cadre de gestion mis en place par les gouvernements précédents 

Québec, le 3 juin 2020– La ministre de la Culture et des Communications, MmeNathalie Roy, prend acte du rapport accablant du Vérificateur général du Québec sur la gestion du patrimoine immobilier au ministère de la Culture et des Communications, et elle déplore l’inertie de ses prédécesseurs à cet égard 

Dans son rapport, le Vérificateur général souligne à grands traits la déficience des pratiques de gestion du patrimoine bâti entre novembre2012 et mars2020. C’est le gouvernement libéral qui établi ce cadre de gestion, après avoir adopté la Loi sur le patrimoine culturel en2011. Dans une étude commandée par le gouvernement libéral en février2016, la gestion du patrimoine immobilier faisait l’objet de sévères critiques. Déposé en octobre de la même année, le rapport Courchesne-Corbo qui en a résulté comportait des recommandations ignorées par le gouvernement précédent et qu’on retrouve aujourd’hui dans le rapport du Vérificateur général. 

La ministre Nathalie Roy constatait elle-même les limites de la Loi et de son champ d’application à son entrée en poste en octobre2018. À peine 100jours plus tard, le Vérificateur général entamait de sa propre initiative une enquête sur la gestion administrative du patrimoine bâti, à l’origine du rapport déposé aujourd’hui. 

Le Ministère soumettra d’ici 4 mois un plan d’action quinquennal au Vérificateur général du Québec. La ministre se dit prête à étudier toutes les possibilités pour répondre aux recommandations du rapport. 

Haut de page