Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Biens d’intérêt patrimonial dans les Laurentides – La ministre Nathalie Roy protège le site patrimonial de l’Abbaye-Notre-Dame-du-Lac-à-Oka

Québec, le 23 septembre 2019. – Le site patrimonial de l’Abbaye-Notre-Dame-du-Lac-à-Oka, un ancien ensemble monastique situé dans les Laurentides et incluant 275 hectares de terres agricoles et boisées, est en voie d’être classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. L’avis d’intention de classement vise également l’abbaye et la rotonde, situées à l’intérieur du site, comme immeubles patrimoniaux.

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, a récemment signé un avis d’intention de classement à cet effet. Par ce geste, elle souhaite préserver les valeurs historique, architecturale et paysagère qui caractérisent ce site patrimonial situé dans la municipalité d’Oka.

Le site patrimonial de l’Abbaye-Notre-Dame-du-Lac-à-Oka, développé à partir de 1881, rappelle le rôle joué par les pères trappistes d’Oka dans le développement de l’agriculture au Québec.

L’abbaye Notre-Dame-du-Lac-à-Oka est d’ailleurs un exemple achevé d’architecture monastique de tradition occidentale en raison de la disposition des ailes et de l’église abbatiale autour d’un cloître. L’implantation de l’abbaye en milieu rural, dans un vallon, rappelle la tradition cistercienne d’établissement dans un site éloigné des villes et à proximité de terres fertiles pour permettre aux moines de vivre du travail manuel et des produits de la terre.

Citations

« Notre gouvernement est soucieux de préserver des témoins de notre histoire comme l’abbaye Notre-Dame-du-Lac. Ses vastes espaces naturels et ses bâtiments monastiques admirablement préservés constituent une richesse patrimoniale exceptionnelle qui mérite d’être léguée aux générations futures. Le site témoigne du mode de vie des Cisterciens, de leur hospitalité envers les visiteurs admis dans leur hôtellerie, de même que de leur travail pour l’avancement de l’agriculture au Québec, notamment dans les secteurs de la pomiculture, de l’aviculture, de l’élevage, de l’industrie laitière et de la production fromagère. C’est un héritage dont nous sommes fiers et qui doit être reconnu. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« Puisque la vie monastique des pères trappistes a profondément influencé la spécialisation et l’enseignement agricole au Canada, c’est pour nous un honneur d’appuyer l’avis d’intention de classement patrimonial de l’Abbaye d’Oka. Ce statut distingué contribue non seulement à assurer la conservation de notre patrimoine agricole et culturel, mais aussi à partager fièrement nos racines historiques avec nos générations futures. »

Pascal Quevillon, maire d’Oka


Liens connexes

Répertoire du patrimoine culturel du Québec :

– 30 –

Haut de page