Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Le gouvernement du Québec réaffirme l’importance qu’il accorde à la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO

Québec, le 14 décembre 2018. – La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Mme Nathalie Roy, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Nadine Girault, allouent une contribution conjointe de 30 000 $ au Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC). L’annonce en est faite aujourd’hui, alors que se conclut, au siège de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) à Paris, la 12e session du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Cet engagement financier permet de réitérer l’importance accordée à la mise en œuvre de la Convention de 2005 et de ses dispositions en matière de coopération internationale, particulièrement auprès des pays en développement. Depuis 2010, près de 100 projets dans 53 pays en développement ont été soutenus par le FIDC, pour un montant total d’environ 7 M$ US.

Les ministres annoncent aussi un soutien financier de 25 000 $ pour la production d’un guide sur les clauses culturelles dans les accords de commerce et d’investissement, qui permettra de renforcer les stratégies de négociation des gouvernements. Ce guide fait suite à une recommandation issue de l’Étude sur la coopération internationale avec les pays africains francophones en vue de mettre en œuvre la Convention sur la diversité des expressions culturelles dans l’environnement numérique. Menée par la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles de l’Université Laval, cette étude a été soutenue par le gouvernement du Québec dans le cadre du Plan culturel numérique du Québec.

Au cours de la 12e session du Comité intergouvernemental, à laquelle prenait part la représentante du gouvernement du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO, les États membres du Comité, dont le Canada, ont notamment adopté une feuille de route numérique. Celle-ci vise à soutenir les États dans la mise en œuvre des directives opérationnelles sur le numérique qui avaient été approuvées en 2017 par la Conférence des Parties à la Convention de 2005.

Citations :

« Face aux nombreux défis liés aux nouvelles technologies, il importe que les pays soient en mesure de préserver leur capacité d’adopter et de mettre en œuvre des politiques culturelles, y compris dans l’environnement numérique. Pour ce faire, la coopération internationale constitue une voie incontournable. Notre gouvernement entend donc, au cours des prochaines années, renforcer ses actions et son influence en matière de culture partout dans le monde, en étroite collaboration avec les partenaires internationaux du Québec. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Langue française

« La mise en œuvre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO fait partie des priorités de l’action internationale du gouvernement du Québec, lequel a fait preuve au cours des deux dernières décennies d’un engagement soutenu dans ce dossier. Je suis fière d’annoncer le renouvellement de cette contribution au Fonds ainsi qu’un soutien financier pour la production d’un guide sur les clauses culturelles dans les accords de commerce et d’investissement, un enjeu plus que jamais d’actualité. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants :

  • Depuis 2008, le gouvernement du Québec a versé au Fonds international pour la diversité culturelle six contributions totalisant 340 000 $.
  • L’Étude sur la coopération internationale avec les pays africains francophones en vue de mettre en œuvre la Convention sur la diversité des expressions culturelles dans l’environnement numérique a été lancée à Québec le 28 septembre dernier, à l’occasion de la visite de la secrétaire de la Convention, Mme Danielle Cliche.
  • Le Canada est actuellement membre du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, l’un des deux organes de la Convention de 2005 avec la Conférence des Parties.
  • À ce jour, 145 pays, en plus de l’Union européenne, ont ratifié la Convention de 2005.

Liens connexes :

Haut de page