Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Quarantième édition des Prix du Québec
L’appel de candidatures est lancé 

Québec, le 3 février 2017. – Le gouvernement du Québec annonce la publication de l’appel de candidatures pour la 40édition des Prix du Québec. Jusqu’au 3 avril prochain, les organisations ainsi que les citoyennes et citoyens sont invités à proposer des candidatures à ces prix qui représentent la plus haute distinction décernée par le gouvernement, en reconnaissance d’une carrière remarquable dans les domaines culturels et scientifiques.

« Les Prix du Québec soulignent cette année leur 40anniversaire. Au fil du temps, des hommes et des femmes dont les réalisations ont façonné la culture québécoise se sont vu remettre l’un de ces prix témoignant de la reconnaissance des Québécois pour leur travail. Je souhaite que les candidatures proposées reflètent l’infinie richesse culturelle que possède le Québec dans tous les domaines représentés », a mentionné le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin.

« J’invite les chercheurs de haut calibre, ces femmes et ces hommes qui s’inscrivent dans l’histoire scientifique du Québec d’aujourd’hui et de demain, à soumettre leur candidature à l’occasion du 40anniversaire des Prix du Québec. Ces prix célèbrent la contribution de personnes qui ont consacré leur vie à la science et à l’avancement de notre société. Je suis convaincue que nous serons une fois de plus impressionnés par le parcours inspirant des lauréates et des lauréats, comme nous l’avons été au cours des 40dernières années», a déclaré la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, MmeDominique Anglade.

Huit prix culturels et six prix scientifiques sont remis chaque année dans les catégories suivantes :

Culture

  • le prix Albert-Tessier, en cinéma : la scénarisation, l’interprétation, la composition musicale, la réalisation, la production et les techniques cinématographiques;
  • le prix Athanase-David, en littérature : le conte, la nouvelle, la poésie, le récit, le roman, la dramaturgie, la bande dessinée, l’essai, la critique littéraire, le journalisme, la littérature jeunesse ainsi que toute autre forme de littérature;
  • le prix Denise-Pelletier, en arts de la scène : la chanson, la musique, l’art lyrique, le théâtre, la danse et l’humour; 
  • le prix Ernest-Cormier, en architecture et en design : l’architecture, l’architecture du paysage, l’urbanisme, le design industriel, le design d’intérieur et le design urbain;
  • le prix Georges-Émile-Lapalme, pour la qualité et le rayonnement de la langue française parlée ou écrite au Québec, et ce, dans quelque domaine que ce soit ou pour l’enrichissement de la qualité du français en usage au Québec;
  • le prix Gérard-Morisset, en patrimoine : la recherche, la création, la formation, la gestion, la conservation ainsi que la diffusion dans les domaines des biens culturels, des archives, de la muséologie et de la culture populaire traditionnelle; 
  • le prix Guy-Mauffette, en radio ou en télévision : l’animation, la composition musicale, l’interprétation, le journalisme, la production, la réalisation, la scénarisation ainsi que les techniques radiophoniques et télévisuelles;
  • le prix Paul-Émile-Borduas, en arts visuels et en métiers d’arts : la peinture, la sculpture, l’estampe, le dessin, l’illustration, la photographie, les arts textiles, l’installation, la performance, la vidéo d’art et les activités multidisciplinaires, pour les arts visuels; la transformation du bois, du cuir, des textiles, des métaux, des silicates ou d’autres matières, pour les métiers d’art.


Science

  • le prix Armand-Frappier, en développement d’une institution de recherche ou en administration et promotion de la recherche : dans tous les domaines de recherche;
  • le prix Léon-Gérin, en sciences humaines et sociales
  • le prix Lionel-Boulet, en recherche industrielle : une invention, une innovation scientifique et technologique, le leadership dans le développement scientifique ou l’apport à la croissance économique du Québec;
  • le prix Marie-Andrée-Bertrand, en innovation sociale : les sciences humaines et sociales menant au mieux-être des individus et des collectivités;
  • le prix Marie-Victorin, en sciences naturelles et génie : les sciences exactes et naturelles, les sciences de l’ingénierie et les sciences agricoles;
  • le prix Wilder-Penfield, en recherche biomédicale : les sciences médicales, les sciences naturelles et les sciences de l’ingénierie.

Les dossiers de candidature seront évalués au cours des mois de mai et juin prochains par des jurys d’experts dans chaque domaine. Les récipiendaires recevront leur prix au cours d’une cérémonie officielle qui aura lieu à l’hôtel du Parlement à l’automne. Chacun recevra une bourse non imposable de 30 000 $, une médaille en argent et un parchemin calligraphié.

Pour plus de renseignements sur chacun des prix et sur la façon de présenter une candidature, il suffit de consulter le site Web des Prix du Québec, à l’adresse suivante : www.prixduquebec.gouv.qc.ca.

– 30 –

Haut de page