Partager Partager

Communiqués

Patrimoine culturel à caractère religieux – Québec verse 20 M$ pour protéger le patrimoine religieux québécois

Chicoutimi, le 16 juin 2021. – La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annonce que le gouvernement du Québec offrira 15 M$ en 2021-2022 pour assurer à la grandeur du Québec la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux. Elle en a fait l’annonce aujourd’hui à la cathédrale Saint-François-Xavier de Saguenay, en compagnie de Mme Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ainsi que de Mme Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ).

Les 15 M$ versés serviront plus précisément à la réalisation de 73 projets de restauration, dont 67 bâtiments et 6 œuvres d’art et orgues, répartis dans plusieurs régions. Rappelons que le Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux permet de financer jusqu’à 80 % des coûts des projets.

Mme Nathalie Roy a également annoncé l’ouverture de l’appel de projets pour la requalification de bâtiments patrimoniaux à caractère religieux auquel le gouvernement du Québec consacre une somme de 5 M$ pour 2021-2022. Cet appel de projets est lancé le 16 juin et se termine le 20 août 2021.

Les critères des deux programmes administrés par le CPRQ ont été assouplis. Ainsi, sont maintenant admissibles au programme de requalification les lieux de culte à valeur patrimoniale situés dans les sites cités, les sites patrimoniaux déclarés ou dont l’intérêt patrimonial est reconnu comme supérieur dans un inventaire effectué pour une municipalité ou une MRC et qui sont également visés par une mesure de protection de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. De plus, la proportion des travaux admissibles a été bonifiée de 10 % pour les immeubles classés. Également, sont maintenant admissibles au programme de restauration les immeubles du patrimoine culturel à caractère religieux cités ou situés dans un site patrimonial cité et les biens situés dans un site patrimonial déclaré, dont la date de construction est antérieure à 1976.

En finançant la restauration et la requalification de bâtiments à caractère religieux qui sont propres à l’identité québécoise, le gouvernement du Québec préserve un précieux héritage qui fait la fierté des citoyennes et citoyens et qui contribue à la beauté de nos villages.

Citations

« Afin de rappeler notre passé et de nourrir notre mémoire, nous devons protéger ce patrimoine qui constitue un outil de connaissances privilégié sur l’histoire du Québec. Ce patrimoine n’est pas seulement religieux, il est aussi culturel et social. En effet, les lieux de culte ont joué et jouent encore aujourd’hui un rôle majeur en matière de cohésion sociale et les citoyens s’y retrouvent pour des activités non seulement religieuses, mais également communautaires et très souvent culturelles. Notre patrimoine religieux est constitué de magnifiques témoignages de notre passé. Les Québécoises et les Québécois éprouvent pour cet héritage une légitime fierté, et c’est pourquoi notre gouvernement s’est fait un devoir de le sauvegarder et de le faire connaître. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« Nous annonçons aujourd’hui d’excellentes nouvelles pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce sont près de 800 000 $ qui seront investis dans la préservation de notre patrimoine à caractère religieux. En compagnie de mes collègues Nancy Guillemette, Éric Girard et François Tremblay, nous avons la chance de représenter un gouvernement soucieux de mettre en valeur ce patrimoine dont nous sommes si fiers. Je tiens à féliciter tous ceux et celles qui œuvrent concrètement à la conservation de cet héritage ainsi que le Conseil du patrimoine religieux du Québec, qui les accompagne dans cette belle mission. »

Andrée Laforest, députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

« Je me réjouis de cette annonce de l’enveloppe budgétaire de 20 M$ pour le patrimoine culturel à caractère religieux. Les sommes investies par le gouvernement du Québec pour la sauvegarde du patrimoine religieux génèrent des retombées économiques importantes dans l’économie québécoise. La réalisation des travaux engendre une forte mobilisation des communautés locales et elle contribue significativement au maintien d’un savoir-faire et d’une expertise professionnelle spécialisée dans le domaine du patrimoine. »

Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Liens connexes

Haut de page