Partager Partager Imprimer la page.  

Vue d'ensemble

L’aménagement culturel du territoire contribue au développement et au rayonnement des régions du Québec. Il permet le développement du sentiment d’appartenance au territoire, favorisant ainsi l’attractivité des milieux et révélant les traits culturels distinctifs et l’esprit du lieu.

L’aménagement culturel tient compte des spécificités locales et mise sur l’innovation et la créativité des milieux pour les valoriser et les renouveler. Il est ancré dans le territoire, dans la communauté et dans son histoire. Le projet d’aménagement culturel s’inscrit dans la démarche d’aménagement du territoire et est enrichi par une réflexion spécifique et approfondie sur les composantes culturelles du territoire - le paysage, le patrimoine culturel, l’architecture et l’espace public et l’art public.

Avec la collaboration de partenaires, le Ministère développe le guide Territoire hérité, habité, légué – L’aménagement culturel du territoire pour accompagner les milieux municipaux dans l’interprétation et la mise en œuvre de l’aménagement culturel du territoire, notamment en regard de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme.

Lire la suite

Démarche du gouvernement en matière de développement durable

La prise en compte de l’aménagement culturel du territoire s’inscrit dans la démarche gouvernementale de développement durable qui, depuis 2006, implique une vision intégrée de l’aménagement et du développement des territoires. Avec son premier plan de développement durable, en 2009, le Ministère s’engage dans une démarche d’aménagement culturel du territoire qui vient se concrétiser avec la publication du plan d’action Agenda 21 de la culture du Québec en 2011. Ce dernier marque un tournant dans la reconnaissance de la culture comme élément structurant du développement des territoires. Deux de ses objectifs visent à ancrer concrètement la culture dans les démarches d’aménagement du territoire :

  • Objectif 20 – Intégrer la dimension culturelle dans les processus d’aménagement et de développement du territoire de manière à améliorer la qualité de vie des populations, renforcer le sentiment d’appartenance et favoriser l’attractivité des milieux. 
  • Objectif 21 – Améliorer la qualité culturelle des cadres de vie par une mise en valeur judicieuse du patrimoine, une présence significative de l’art public, une architecture, un design et des paysages distinctifs. Intégrer la notion de cycle de vie à la conception des aménagements et des équipements. 

Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020

Dans la même veine, la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 du Québec vient qualifier la culture comme étant un élément transversal majeur du développement durable. De plus, elle confirme la contribution du patrimoine culturel, de l’art public, de l’architecture, du design urbain et des paysages dans la qualité des milieux de vie.

Parallèlement, en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, les autorités municipales (communautés métropolitaines, municipalités régionales de comtés, municipalités locales) sont tenues d’avoir un énoncé de vision stratégique à jour. De plus, elles doivent s’intéresser au développement culturel de la collectivité, au même titre qu’à son développement économique, social et environnemental. Par les règles de concordance, l’aménagement culturel du territoire doit donc se retrouver dans les documents de planification et dans les règlements d’urbanisme.

Haut de page