Avis d'intention de classement d'un bien patrimonial – Pont Narrows

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC 
MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DES COMMUNICATIONS

AVIS D’INTENTION DE 
CLASSEMENT D’UN BIEN PATRIMONIAL

PONT NARROWS
(CANTON DE STANSTEAD)

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. LUC FORTIN, donne avis :

QU’en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, il a l’intention de procéder au classement de ce bien comme immeuble patrimonial :

Le pont Narrows, situé au-dessus du lit de la baie Fitch, dans la municipalité du canton de Stanstead, et les terrains sur lesquels il est situé, connus et désignés comme étant les parties des lots QUATRE MILLIONS NEUF CENT VINGT-DEUX MILLE SEPT CENT SEIZE (4 922 716), QUATRE MILLIONS NEUF CENT VINGT-DEUX MILLE SEPT CENT QUARANTE-DEUX (4 922 742), QUATRE MILLIONS NEUF CENT VINGT-QUATRE MILLE CENT TRENTE-TROIS (4 924 133) et QUATRE MILLIONS NEUF CENT VINGT-QUATRE MILLE CENT SOIXANTE-NEUF (4 924 169) du cadastre du Québec et la partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans numérotation, le tout dans la circonscription foncière de Stanstead;

Ces parcelles peuvent être plus explicitement décrites comme suit :

  1. Une partie du lot 4 922 716, cadastre du Québec :

    Un emplacement de figure triangulaire, borné au sud-est par une partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans numérotation (baie Fitch), vers l’ouest par une partie du lot 4 922 716 et vers le nord-est par une partie du lot 4 924 169;

    En assumant que la direction vers le sud-est de la ligne de division entre les lots 4 922 716 et 4 924 169 du cadastre du Québec est un gisement géodésique de 126o 00' 07" et partant du coin est du lot 4 922 716, soit au point « P1 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    De là, vers le sud-ouest, suivant un gisement de 226o 16' 30" une distance de 1,8 mètre jusqu’au point « P2 »;

    De là, vers le nord, suivant un gisement de 341o 51' 37" une distance de 3,03 mètres jusqu’au point « P3 »;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 126o 00' 07" une distance de 2,78 mètres jusqu’au point « P1 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    Contenant une superficie de 2,5 mètres carrés;

  2. Une partie du lot 4 922 742, cadastre du Québec :

    Un emplacement de figure triangulaire, borné vers le nord-est par une partie du lot 4 924 133, vers le sud et le sud-ouest par une partie du lot 4 922 742;

    En assumant que la direction vers le sud-est de la ligne de division entre les lots 4 924 133 et 4 922 742 du cadastre du Québec est un gisement de 123o 58' 25" et partant du coin nord-ouest du lot 4 922 742, soit au point « P28 », de là, vers le sud-est, suivant un gisement de 123o 58' 25" une distance de 2,74 mètres jusqu’au point « P25 »; le point de départ de la parcelle à décrire;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 123o 58' 25" une distance de 7,01 mètres jusqu’au point « P26 »;

    De là, vers l’ouest, suivant un gisement de 257o 11' 36" une distance de 3,64 mètres jusqu’au point « P27 »;

    De là, vers le nord-ouest, suivant un gisement de 334o 19' 53" une distance de 5,24 mètres jusqu’au point « P25 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    Contenant une superficie de 9,3 mètres carrés;

  3. Une partie du lot 4 924 133, cadastre du Québec :

    Un emplacement de figure irrégulière, borné au nord-est par le lot 4 923 816, vers le sud-est par une partie du lot 4 924 133, vers le sud-ouest par des parties du lot 4 922 742 et vers l’ouest, le nord-ouest et le nord par une partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans numérotation (baie Fitch);

    En assumant que la direction vers le sud-est de la ligne de division entre les lots 4 924 133 et 4 923 816 du cadastre du Québec est un gisement de 124o 24' 15" et partant du coin ouest du lot 4 923 816, soit au point « P22 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 124o 24' 15" une distance de 21,69 mètres jusqu’au point « P23 »;

    De là, vers le sud-ouest, suivant un gisement de 213o 58' 25" une distance de 12,01 mètres jusqu’au point « P24 »;

    De là, vers le nord-ouest, suivant un gisement de 303o 58' 25" une distance de 23,75 mètres jusqu’au point « P28 »;

    De là, vers le nord, suivant un gisement de 354o 25' 09" une distance de 3,84 mètres jusqu’au point « P14 »;

    De là, vers le nord-est, suivant un gisement de 36o 07' 57" une distance de 6,52 mètres jusqu’au point « P13 »;

    De là, vers l’est, suivant un gisement de 91o 37' 33" une distance de 5,04 mètres jusqu’au point « P22 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    Contenant une superficie de 306,4 mètres carrés;

  4. Une partie du lot 4 924 169, cadastre du Québec :

    Un emplacement de figure irrégulière, borné au sud-ouest par des parties du lot 4 922 716, vers le nord-ouest par une partie du lot 4 924 169, vers le nord-est par le lot 4 922 717 et vers le sud-est par une partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans numérotation (baie Fitch);

    En assumant que la direction vers le nord-ouest de la ligne de division entre les lots 4 922 716 et 4 924 169 du cadastre du Québec est un gisement de 306o 00' 07" et partant du coin sud du lot 4 924 169, soit au point « P1 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    De là, vers le nord-ouest, suivant un gisement de 306o 00' 07" une distance de 4,75 mètres jusqu’au point « P4 »;

    De là, vers le nord-est, suivant un gisement de 49o 15' 15" une distance de 12,52 mètres jusqu’au point « P5 »;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 126o 00' 07" une distance de 4,75 mètres jusqu’au point « P6 »;

    De là, vers le sud-ouest, suivant un gisement de 229o 15' 15" une distance de 12,52 mètres jusqu’au point « P1 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    Contenant une superficie de 57,9 mètres carrés;

  5. Une partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans numérotation (baie Fitch) :

    Un emplacement de figure irrégulière, borné vers l’est, le nord-est, l’est et le nord-est par une partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans numérotation (baie Fitch), vers le sud, le sud-est et l’est par une partie du lot 4 924 133, vers le sud-ouest, le sud, le sud-ouest, le sud, le sud-est par une partie d’un immeuble situé dans un territoire cadastré sans rénovation (baie Fitch) et vers le nord-ouest par des parties du lot 4 922 716, une partie du lot 4 924 169 et le lot 4 922 717;

    En assumant que la direction vers le sud-est de la ligne de division entre le lot 4 922 717 et 4 924 169 est un gisement de 126o 00' 07" et partant du coin sud du lot 4 922 717, soit au point « P6 », de là, suivant un gisement de 49o 15' 15" une distance de 7,14 mètres jusqu’au point « P7 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    De là, vers le sud, suivant un gisement de 197o 28' 55" une distance de 7,22 mètres jusqu’au point « P8 »;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 133o 25' 26" une distance de 2,58 mètres jusqu’au point « P9 »;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 132o 41' 47" une distance de 2,63 mètres jusqu’au point « P10 »;

    De là, vers le sud, suivant un gisement de 158o 58' 32" une distance de 3,11 mètres jusqu’au point « P11 »;

    De là, vers le sud-est, suivant un gisement de 127o 38' 13" une distance de 23,82 mètres jusqu’au point « P12 »;

    De là, vers l’ouest, suivant un gisement de 271o 37' 33" une distance de 0,59 mètre jusqu’au point « P13 »;

    De là, vers le sud-ouest, suivant un gisement de 216o 07' 57" une distance de 6,52 mètres jusqu’au point « P14 »;

    De là, vers le sud, suivant un gisement de 174o 25' 09" une distance de 0,34 mètre jusqu’au point « P15 »;

    De là, vers le nord-ouest, suivant un gisement de 307o 32' 49" une distance de 23,48 mètres jusqu’au point « P16 »;

    De là, vers l’ouest, suivant un gisement de 290o 42' 55" une distance de 2,30 mètres jusqu’au point « P17 »;

    De là, vers l’ouest, suivant un gisement de 265o 12' 58" une distance de 2,23 mètres jusqu’au point « P18 »;

    De là, vers le nord-ouest, suivant un gisement de 292o 48' 41" une distance de 7,49 mètres jusqu’au point « P19 »;

    De là, vers l’ouest, suivant un gisement de 269o 49' 22" une distance de 4,54 mètres jusqu’au point « P20 »;

    De là, vers le sud-ouest, suivant un gisement de 240o 59' 16" une distance de 1,80 mètre jusqu’au point « P21 »;

    De là, vers le nord-est, suivant un gisement de 46o 16' 30" une distance de 5,35 mètres jusqu’au point « P1 »;

    De là, vers le nord-est, suivant un gisement de 49o 15' 15" une distance de 19,66 mètres jusqu’au point « P7 », le point de départ de la parcelle à décrire;

    Contenant une superficie de 338 mètres carrés;

Toutes les dimensions ci-dessus mentionnées sont en mètres, Système international d’unités (SI). Les directions sont des gisements en référence au système géodésique (Système de coordonnées planes du Québec -SCoPQ);

Le tout tel que montré sur un plan faisant partie intégrante de cette description préparée à Magog, le 21 avril 2016, par Christian Lefebvre, arpenteur-géomètre, et conservé sous le numéro 8 127 de ses minutes.

QUE ce geste repose sur les motifs suivants :

Le pont Narrows présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale;

Le pont Narrows est représentatif des ponts couverts construits au Québec. Entre le début du XIXe siècle et la décennie de 1950, environ 1500 ouvrages de ce type sont construits sur le territoire québécois. Lieux de passage, les ponts couverts donnent accès aux terres de colonisation et permettent la mise en marché des produits agricoles. Ils sont donc indissociables de l’histoire du Québec. Le pont Narrows, en bois, est construit en 1881 par les frères Charles et Alexander McPherson pour remplacer un pont conventionnel érigé en 1802. Il permet de franchir la baie Fitch et est situé sur la route qu’empruntait la diligence qui reliait Boston à Montréal en passant par Stanstead.

Le pont Narrows est l’un des cinq derniers ponts de type « Town simple » à subsister au Québec. La ferme « Town simple » est brevetée en 1820 par l’architecte américain Ithiel Town (1784-1844). Elle est constituée de madriers placés en diagonale, formant un large treillis entre les cordes supérieures et inférieures. Les madriers sont attachés l’un à l’autre à chaque intersection par des chevilles de bois. Ce type de structure devient très populaire aux États-Unis, car celle-ci est solide, légère, facile à construire et économique. Le modèle est rapidement diffusé au Québec, notamment dans les Cantons de l’Est. Le pont Narrows présente aussi plusieurs caractéristiques peu répandues. Il est appuyé sur des culées en pierres sèches et témoigne ainsi d’un savoir-faire traditionnel. Il possède aussi un parement de planches verticales à couvre-joints qui est peu utilisé dans la construction des ponts couverts.

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française donne également avis :

QUE toute personne intéressée peut, dans les soixante (60) jours de la transmission du présent avis, faire des représentations auprès du Conseil du patrimoine culturel du Québec;

QU’il prendra l’avis du Conseil du patrimoine culturel du Québec sur l’opportunité de procéder au classement de ce bien patrimonial

QUE si le classement de ce bien se réalise, celui-ci prendra effet à compter de la transmission du présent avis conformément à la Loi sur le patrimoine culturel;

QUE l’avis d’intention devient sans effet si l’avis de classement, accompagné d’une liste des éléments caractéristiques du bien patrimonial classé, n’est pas transmis au propriétaire du bien ou à celui qui en a la garde, dans un délai d’un an à compter de la date de la transmission de l’avis d’intention ou dans un délai de deux ans à compter de cette même date s’il y a eu prorogation de l’avis d’intention.

Signé à Québec, ce 17 janvier 2017

Le ministre,

LUC FORTIN

Haut de page