Site patrimonial de la Maison-Thomas-Whitehead

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC
MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DES COMMUNICATIONS

AVIS D’INTENTION DE
CLASSEMENT D’UN BIEN PATRIMONIAL

SITE PATRIMONIAL DE LA MAISON-THOMAS-WHITEHEAD
(CHAMBLY)

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, donne avis :

QU’en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, il a l’intention de procéder au classement de ce bien comme site patrimonial :

Le site patrimonial de la Maison-Thomas-Whitehead, avec les structures et bâtiments présents sur le terrain, sis au 2592, avenue Bourgogne, dans la ville de Chambly, connu et désigné comme étant les lots DEUX MILLIONS TROIS CENT QUARANTE-SIX MILLE QUATRE CENT QUATRE-VINGT-DIX-NEUF (2 346 499) et DEUX MILLIONS SIX CENT SOIXANTE-DEUX MILLE CENT CINQUANTE-TROIS (2 662 153) du cadastre du Québec, circonscription foncière de Chambly;

QUE ce geste repose sur les motifs suivants :

Le site patrimonial de la Maison-Thomas-Whitehead présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il témoigne des premières décennies du XIXsiècle, période où Chambly était un village de garnison britannique. Thomas Whitehead, militaire de carrière et commis à l’intendance de la caserne du fort Chambly, a fait construire sa résidence à proximité de la place forte en 1815 et 1816;

Le site patrimonial de la Maison-Thomas-Whitehead présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La maison illustre la transition entre la maison d’inspiration française et celle d’inspiration britannique. Elle est implantée sur un grand terrain qui l’isole de l’agglomération environnante.

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française donne également avis :

QUE toute personne intéressée peut, dans les soixante (60) jours de la transmission du présent avis, faire des représentations auprès du Conseil du patrimoine culturel du Québec;

QU’il prendra l’avis du Conseil du patrimoine culturel du Québec sur l’opportunité de procéder au classement de ce bien patrimonial;

QUE si le classement de ce bien se réalise, celui-ci prendra effet à compter de la transmission du présent avis conformément à la Loi sur le patrimoine culturel;

QUE l’avis d’intention devient sans effet si l’avis de classement, accompagné d’une liste des éléments caractéristiques du bien patrimonial classé, n’est pas transmis au propriétaire du bien ou à celui qui en a la garde, dans un délai d’un an à compter de la date de la transmission de l’avis d’intention ou dans un délai de deux ans à compter de cette même date s’il y a eu prorogation de l’avis d’intention.

Signé à Québec, ce 11 janvier 2017

Le ministre,

Luc Fortin

Haut de page