Partager Partager Imprimer la page.  

Retour sur la démarche d'élaboration de l'Agenda 21 de la culture

L'élaboration d'un Agenda 21 de la culture (A21C) du Québec s'est amorcée le 20 septembre 2010. Un comité interministériel, composé de 18 ministères et organismes, a été mis en place dans le but de trouver des moyens de maximiser l'apport de la culture aux autres missions de l'État. De plus, un comité de liaison, formé de 12 leaders de divers secteurs de la société, s'est vu confier le mandat d'orchestrer un grand dialogue public et de susciter la participation active de la population à l'énoncé de propositions préliminaires pour l'A21C.

De novembre 2010 à avril 2011, un total de 98 rencontres ont été organisées dans 44 municipalités, auxquelles ont participé plus de 5000 personnes. Le 6 mai 2011, un forum interministériel s'est tenu et, le 30 mai suivant, un forum national a réuni 220 participants de toutes les régions sur le thème « L'avenir de la culture au Québec, un engagement de tous les secteurs de la société ». Ce dernier forum a permis de valider les conclusions du dialogue public, de dégager les principes et les objectifs repris dans l'A21C, et de proposer des pistes d'action qui nourriront la réflexion subséquente.

De cette période de dialogue public, il se dégage une unanimité dans les secteurs culturels, économiques et sociaux et dans les milieux territoriaux pour souligner le rôle important que doit jouer la culture dans le développement de la société québécoise. Pour les divers intervenants, la culture, en plus de représenter un secteur d?activité économique majeur, est aussi de plus en plus reconnue comme une composante essentielle au développement global du Québec en tant que véhicule de cohésion sociale, élément structurant de la qualité de notre cadre de vie et puissant catalyseur de la créativité qui est un facteur déterminant des nouvelles économies.

Le 5 décembre 2011, l'A21C du Québec a été dévoilé.

Note : adopté au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992, l'A21C peut être défini comme un plan d'action pour le 21e siècle visant la mise en oeuvre du développement durable.

Haut de page