Partager Partager Imprimer la page.  

Partout, la culture – Politique québécoise de la culture

Le comité-conseil

Mandat

Le comité-conseil est une instance de première ligne composée de sept conseillers externes qui sont des personnalités choisies par la ministre et reconnues pour leur expertise, leur vision dynamique et leur engagement en faveur du développement culturel au Québec. Les membres réalisent ce mandat à titre bénévole.

Plus particulièrement, le comité a pour fonction de donner des conseils à la ministre sur les principaux documents produits au cours de la démarche.

Le comité-conseil peut aussi fournir des avis sur les stratégies à adopter pour assurer la mobilisation des intervenants clés et sur les attentes, les perceptions et la satisfaction des milieux concernés par la démarche de renouvellement de la politique culturelle.

Les membres

Sandy Boutin

Sandy Boutin est le président et cofondateur du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FME), festival spécialisé dans la découverte d'artistes de la relève indépendante. En plus du FME, il est aussi gérant d'artistes, producteur de disques et de spectacles depuis plusieurs années. À ce titre, il est fondateur de Les disques Simone, qui regroupe entre autres les artistes tels que Louis-Jean Cormier, Marie-Pierre Arthur, Ariane Moffatt. Enfin, il est président de la Commission du disque et du spectacle de variétés de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et, depuis mars 2013, il est membre du conseil d’administration de la SODEC.


Gabriel Bran Lopez

Gabriel Bran Lopez est président de la Jeune Chambre de commerce de Montréal, un des plus grands réseaux de jeunes gens d’affaires au monde. Il fait partie des conseils d’administration de la Fondation J. Armand Bombardier, de l’Université Concordia, de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et du Conseil des gouverneurs du 375e anniversaire de Montréal. Nommé porte-parole du Concours québécois en entrepreneuriat en 2014, Personnalité de la semaine par La Presse/Radio-Canada en 2013, Entrepreneur social de l’année par Ernst & Young et Fellow d’Ashoka en 2011, M. Bran Lopez a fondé Fusion Jeunesse, un organisme de bienfaisance qui travaille pour contrer le décrochage scolaire et qui est lauréat de plusieurs prix et distinctions. En collaboration avec Bombardier, il a également cofondé le Festival de robotique québécois et l’organisme Robotique FIRST Québec, deux initiatives qui permettent à des milliers de jeunes de s’impliquer dans des projets concrets liés aux sciences et à la technologie. De plus, il a conçu et propulsé un projet en design de mode avec le Groupe ALDO et un projet en création de jeu vidéo avec Ubisoft. Il a aussi contribué au développement des mouvements JE VOIS MTL et JE FAIS MTL.

Gabriel Bran Lopez est diplômé en communication de l’Université Concordia. Il a été membre du conseil d’administration d’Oxfam-Québec et est, depuis des années, un membre actif du Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires. Grandement impliqué dans le milieu culturel, M. Bran Lopez a également complété des études en théâtre.

Crédit photo : Martin Flamand / Fusion Jeunesse


Liza Frulla

Forte d’une expérience qui touche à la fois le marketing, les médias et la politique, Liza Frulla propage autour d’elle sa passion pour les affaires publiques et son expertise sur les mécanismes politiques. Elle collectionne les premières. Première femme journaliste sportive dans l’histoire des médias électroniques québécois; première femme directrice du marketing d’une grande brasserie canadienne; première femme à occuper le poste de directrice générale de CKAC, une station de radio francophone d’importance.

Tour à tour ministre de la Culture et des Communications à l’Assemblée nationale et ministre du Patrimoine à Ottawa, Lisa Frulla est la seule personne à avoir assumé les responsabilités culturelles à ces deux paliers gouvernementaux. On lui doit, entre autres, la première politique culturelle du Québec. Sur la scène internationale, elle a été l’une des plus grandes défenseures de la Convention sur la diversité des expressions culturelles. Sous sa gouverne, le Canada fut d’ailleurs le premier pays à signer cette convention.

Analyste, commentatrice, animatrice, chroniqueuse, auteure et conférencière recherchée, Liza Frulla est de tous les débats qui animent notre société. Elle est membre des conseils d’administration de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, du Conseil des arts de Montréal, du Centre d’arts Orford, des Mosaïcultures internationales de Montréal, du Sommet international de l’architecture et du design 2017, de la Société canadienne du cancer et de l’organisme PointQuébec. Elle est aussi éditrice associée de Premières en affaires. Elle a toujours mis son talent et sa fougue à la défense de grandes causes sociales et communautaires. Elle est actuellement engagée avec le CHU Sainte-Justine dans l’organisation du Forum international de la santé. Madame Frulla est également directrice générale de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.


Ian Gailer

Gestionnaire culturel formé en radio et télévision au Cégep de Jonquière et diplômé en administration de l'Université du Québec à Chicoutimi, Ian Gailer s'implique de multiples manières auprès de jeunes cinéastes et auprès de nombreux organismes culturels au Québec et à l'étranger. À titre de directeur général de REGARD sur le court métrage, il a contribué, avec son équipe, à faire de ce festival une manifestation reconnue pour son dynamisme et son apport significatif au rayonnement du cinéma court. Grâce à son engagement en tant que président, le Conseil des arts de Saguenay a pu mobiliser la communauté culturelle locale et est devenu un inspirant modèle de valorisation de l'excellence dans les pratiques artistiques professionnelles en région. M. Gailer fait aussi partie du Conseil national du cinéma et de la télévision (CNCT) de la SODEC, depuis 2015.

Il se consacre actuellement à la direction du très prometteur Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ).

M. Gailer agira à titre de conseiller spécial auprès de la ministre et l'accompagnera dans sa tournée des régions. Il sera ainsi en mesure de partager, avec les autres membres du comité, les fruits de son expérience sur le terrain.

Crédit photo : Sophie Gagnon-Bergeron


Sylvie Gamache

Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en gestion d’organismes culturels (HEC), Sylvie Gamache travaille dans le secteur culturel depuis plus de trente ans. Elle a occupé différents postes en gestion, en promotion, en animation culturelle ainsi qu’en coordination d’évènements nationaux et internationaux. Elle compte plusieurs années d’expérience à la direction de diverses associations. Mme Gamache a été directrice générale de Communication-Jeunesse et, jusqu’à tout récemment, du Conseil québécois de la musique. Elle a siégé à plusieurs conseils d’administration, dont celui du Conseil québécois des ressources humaines en culture, à titre de présidente. Membre active du Mouvement pour les arts et les lettres, du comité consultatif sur le disque et les arts de la scène de l’Observatoire de la culture du Québec, du comité de formation continue Arts et culture de Montréal et du groupe de travail sur la fréquentation des arts de la scène, elle est maintenant consultante en art et culture.

 


 

Crédit photo : Anis Hammoud


Nadine St-Louis

Entrepreneure autochtone dans l’industrie culturelle depuis 25 ans, Nadine St-Louis est commissaire, conférencière et formatrice. Elle dirige, depuis 2012, les Productions Feux Sacrés et l’Espace Culturel Ashukan, un projet d’économie sociale et lieu d’exposition permanent situé dans le cœur historique de Montréal qui permet aux artistes autochtones d’accéder au marché de l’art et de se faire connaître ici et à l’étranger. Mme St-Louis est une dirigeante reconnue pour ses efforts visant à intégrer les artistes autochtones à l’économie culturelle québécoise et à les rapprocher des marchés de l'art en milieu urbain.






 



 Crédit photo : Red Works Photography, Nadya Kwandibens


Louise Sicuro

Louise Sicuro se consacre à l’avancement des arts et de la culture depuis plus de 30 ans. Elle a fondé et dirige Culture pour tous, un organisme à but non lucratif dont la mission est de contribuer à faire reconnaître les arts et la culture comme dimensions essentielles du développement individuel et collectif. L’une de ses plus importantes initiatives est la création, en 1997, des Journées de la culture, un événement annuel en faveur de la démocratisation de la culture au Québec qui sert maintenant de modèle dans les autres provinces canadiennes.

Bénévole très active, elle est membre des conseils d’administration de la Société de la Place des Arts, de la Fondation de la Place des Arts, du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture et du Centre national des arts à Ottawa. En 2002, elle a cofondé l'organisme Culture Montréal et en a été administratrice pendant 10 ans. Elle a également été vice-présidente de l’Université du Québec à Montréal de 2012 à 2015.

Mme Sicuro a un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des organismes culturels de l’École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal et est administratrice de sociétés certifiée, un titre décerné par le Collège des administrateurs de l’Université Laval.

Régulièrement invitée comme conférencière et panéliste, Louise Sicuro a prononcé des allocutions dans des colloques au Québec, au Canada, en France, en Autriche et au Japon. Elle a été nommée Personnalité de la semaine par La Presse/Radio-Canada, en 2007, et a été reçue membre de l'Ordre du Canada, en 2011.

Crédit photo : Marie-Reine Matera


Hugues Sweeney

Après plusieurs années à brasser les idées en étudiant la philosophie, Hugues Sweeney s'est rapidement intéressé aux histoires et aux nombreuses possibilités qu'offre la technologie pour les raconter. D'abord aux nouveaux médias de Radio-Canada, puis à la tête de Bande à Part et membre de la direction d’Espace Musique, M. Sweeney a joint l'Office National du Film du Canada (ONF) en 2009 en tant que producteur exécutif spécialisé dans les œuvres interactives. Dans la continuité de son expérimentation, aussi bien dans la grammaire de l'interaction que dans la création sonore ou dans l'art génératif, les projets issus du studio interactif de l'ONF ont fait l’objet de plus de 100 distinctions canadiennes et internationales, dont les Webby, SXSW, Japan Media Arts et les Gémeaux.

Très engagé dans la communauté culturelle, Hugues Sweeney est président du conseil d'administration de Mutek et membre du conseil d'administration du Conseil des arts de Montréal. Il contribue aussi à la réflexion stratégique de l'Orchestre symphonique de Montréal, de la SODEC et du Quartier des spectacles.




Crédit photo : Karim Ben Khelifa


Comité-conseil – Mandat et biographies (PDF, 674 Ko, 6 p.)

Haut de page