Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La Place des Arts se refait une beauté pour ses 50 ans

Le ministre Maka Kotto annonce une aide financière de 50 M$

Montréal, le 20 septembre 2013 – Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a annoncé une aide financière de 50 M$ à la Société de la Place des Arts pour différents projets de mise à niveau du plus important complexe de diffusion des arts de la scène au Québec. Le ministre a fait cette annonce lors d’un point de presse qui a suivi sa visite de l’exposition La Place des Arts : hier, aujourd’hui, demain, présentée à l’occasion du 50e anniversaire de l’institution.

« L’aide financière annoncée aujourd’hui permettra de maintenir des actifs de qualité et de consolider la Place des Arts dans son rôle de complexe culturel de calibre international pour les générations actuelles et futures d’artistes, d’organisations culturelles, de compagnies résidentes et de spectateurs. Porte ouverte aux plus grands artistes et lieu d’éclosion de talents, la Place des Arts peut être sans aucun doute un objet de fierté légitime pour la société québécoise », a déclaré le ministre Maka Kotto.

Les investissements annoncés visent plusieurs projets de maintien d’actifs et de réduction de déficit d’entretien des infrastructures et des équipements de la Place des Arts. Parmi ceux-ci figure la mise à niveau du bâtiment, de la salle, des foyers et des équipements de la Salle Wilfrid-Pelletier, lieu fondateur, en 1963, de la Place des Arts, ce bâtiment patrimonial et la plus grande salle de spectacles au Québec. Un autre volet des travaux touche plus particulièrement la réfection du système d’étanchéité et le réaménagement de l’Esplanade de la Place des Arts, place publique unique et point d’ancrage des festivals au cœur du Quartier des spectacles à Montréal.

La contribution du Ministère s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2013-2023, rendu public en avril. Rappelons que ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de 2 G$ pour le volet culturel. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire québécois, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus, en moyenne, par année. Ce plan marque par ailleurs un virage dans la façon d’investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle manière de faire permettra d’évaluer de façon prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.

– 30 –

Haut de page