Partager Partager Imprimer la page.  

Digital Québec @ Kinecita : l’art numérique du Québec à l’honneur

Du 16 au 19 octobre 2014 à Londres

En collaboration avec le Kinetica Museum et grâce au soutien de la Délégation générale du Québec à Londres et du ministère de la Culture et des Communications, le centre d’artistes Perte de Signal présente DIGITAL QUÉBEC @ KINETICA. Cette initiative réaffirme le rôle du Québec en tant que chef de file du domaine des arts numériques.

Dans le contexte de la KINETICA ART FAIR de Londres, quatre artistes québécois pourront présenter leurs œuvres à des galeristes, des collectionneurs et des conservateurs de musée parmi les plus prestigieux du Royaume-Uni.

Cette foire se consacre à l’art et aux nouvelles technologies numériques. Seul événement du genre au Royaume-Uni, elle est devenue un lieu de rencontre et une plate-forme de diffusion incontournables pour les galeries, les groupes de conservation, les studios de design et les artistes qui œuvrent dans ce milieu.

Les artistes et leurs œuvres

Mention de source :
Oeuf, Samuel St-Aubin

Samuel St-Aubin

Samuel St-Aubin explore la frontière entre le comportement de la matière et le contrôle exercé sur celle-ci par des dispositifs autonomes. Ses sculptures cinétiques soulignent le comportement isolé d’un objet issu de notre univers collectif.

Œuvre présentée : Œuf

Site de l’artiste






Mention de source :
Vortical Filament,
Patrick Harrop.

Patrick Harrop

Patrick Harrop s’intéresse à la réalité augmentée et à la modulation de phénomènes immatériels, comme la lumière et le son, par des forces matérielles. Son travail a été présenté à Montréal, Shanghai, Berlin et Winnipeg.

Œuvre présentée : Vortical Filament

Site de l’artiste




 

Mention de source :
Take hold lightly,
let go lightly. 
Pavitra Wickramasinghe.

Pavitra Wickramasinghe

La pratique artistique de Pavitra Wickramasinghe est intrinsèquement multidisciplinaire et explore les conventions visuelles. Cette artiste se préoccupe des nouvelles façons de conceptualiser l'image en mouvement et expérimente la technique du stop-motion.

Oeuvre présentée : Take hold lightly, let go Lightly

Site de l’artiste







Mention de source :
Temporeal,
Maxime Damecour.

Maxime Damecour

Artiste multidisciplinaire, Maxime Damecour a cofondé Foulab, une organisation qui fournit à ses membres un environnement et des ressources pour échanger connaissances et idées afin d’explorer de nouvelles technologies.

Œuvre présentée : Temporeal

Haut de page