Partager Partager Imprimer la page.  

Transcription de l'animation Collection archéologique de référence de Place-Royale


Image d'ouverture : Photo aérienne de Place-Royale avec le titre Objets inusités de Place-Royale.

Une animation fait apparaître en gros plan chacune des diapositives suivantes :


Objets inusités de Place-Royale
Depuis 2008, le ministère de la Culture et des Communications œuvre à numériser et à documenter les objets de la collection archéologique de référence de Place-Royale. À ce jour, 10 000 des quelque 14 000 objets répertoriés sont diffusés dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Saviez-vous que plusieurs de ces objets ont révélé, en cours de processus, une histoire pour le moins inusitée ou inattendue? En voici quelques-unes!

Maison Chavigny - Pièce de monnaie ou jeton de jeux?
Cet objet avait autrefois été identifié comme une simple pièce de monnaie. On a récemment découvert qu’il s’agissait plutôt d’un jeton de compte, aussi appelé jeton de Nuremberg. Ces jetons, produits et utilisés de la fin du 15e siècle jusqu’au 17e siècle, avaient plusieurs fonctions. On s’en servait pour la comptabilité ou le jeu. Au fil du temps, ils sont devenus des objets de collection. Ce type d’artéfact est très rare en contexte archéologique nord-américain.

Pour en savoir plus sur le jeton de compte

Image : Jeton de compte

Maison des Jésuites - De bureau à navire
Lors de sa découverte, cet artéfact avait d'abord été identifié comme presse-papiers. Des recherches plus poussées effectuées durant le processus de numérisation ont finalement permis de découvrir la véritable utilité de cet objet peu commun : il s'agit d'un diffuseur de lumière. Cette épaisse plaque de verre était enchâssée dans le plancher du pont supérieur d'un navire et servait à diffuser la lumière naturelle sur le pont inférieur.

Pour en savoir plus sur le diffuseur de lumière de navire

Images : Diffuseur de lumière de navire

Les débuts de la médecine douce
Avant de faire des recherches plus approfondies, cette petite fiole en verre était identifiée comme un tube de seringue. Sa forme typique a cependant permis de révéler sa vraie nature. En fait, elle aurait été utilisée pour le commerce de produits homéopathiques dans les années 1870 à 1930. L’homéopathie, proposée par le médecin saxon Samuel Hahnemann en 1796, a commencé à se répandre en France et aux États-Unis dans les années 1830. Elle a gagné en popularité au début du 20e siècle.

Pour en savoir plus sur la fiole homéopathique

Image : Fiole homéopathique

Maison Jean-Renaud - Parfum de Paris
À la base, cet artéfact était identifié comme une fiole. Les plus récentes recherches révèlent que cette bouteille était en fait un flacon à eau de toilette haut de gamme utilisé par la célèbre parfumerie parisienne Roger et Gallet. Muni d’un bouchon stilligoutte, le flacon a été breveté par la compagnie en 1869.

Pour en savoir plus sur le flacon à eau de toilette

Image : Flacon à eau de toilette

De pot cosmétique à matériel de bureau
Cet artéfact avait d’abord été qualifié de « pot à cosmétique ou à pommade », principalement en raison de sa forme et de l’inscription Moistener qu’on peut apercevoir sur l’objet. Il s’agirait en fait d’un mouilleur de timbres et d’enveloppes. Ce modèle de marque H. L. Keeler a été breveté et commercialisé aux États-Unis au début de la décennie 1890.

Pour en savoir plus sur le mouilleur de timbres et d’enveloppes

Image : Mouilleur de timbres et d'enveloppes

Une pipette mystérieuse
Quelle était la vocation de cet artéfact? Une recherche a révélé que cet objet était une pipette jaugée employée pour échantillonner le lait servant à la préparation du fromage. C’est l’inscription du nombre 17,6 cc qui aura permis de découvrir cette utilisation. Ces pipettes étaient habituellement graduées de manière à recevoir 18 grammes de lait, soit un volume de 17,6 cc. L’abréviation cc correspond à cubic centimeter, une unité de mesure anglaise utilisée en 1874.  

Pour en savoir plus sur la pipette

Image : Pipette

Pour en savoir plus
Si vous désirez en apprendre davantage sur la collection archéologique de référence de Place-Royale, veuillez visiter le Répertoire du patrimoine culturel du Québec (RPCQ). Vous pouvez également consulter le tableau Pinterest qui présente ces objets inusités ou encore Trésors et secrets de Place-Royale.


Crédits iconographiques

Photo aérienne de Place-Royale : © Pierre Lahoud 2005

Jeton et Bouteille à eau minérale : Catherine Caron 2011, © Ministère de la Culture et des Communications

Diffuseur de lumière : Joanie April-Gauthier 2013, © Ministère de la Culture et des Communications

Fiole homéopathique : Joanie April-Gauthier 2014, © Ministère de la Culture et des Communications

Flacon à eau de toilette, Mouilleur et Fragments de pipette : Catherine Caron 2014, © Ministère de la Culture et des Communications

 

Date de diffusion : 25 août 2014

Auteur : Ministère de la Culture et des Communications

À voir aussi...

Haut de page