Partager Partager Imprimer la page.  

Actualités

Découvrez les deux lauréates des prix Arts du concours Chapeau, les filles!


Mme Sylvie Barcelo, sous-ministre de la
Culture et des Communications, remet deux
prix Chapeau, les filles! à Ariane Samson et
à Fatine-Violette Sabiri.
Mention de source : Brigitte Thériault

Le Ministère soutient le talent de deux jeunes artistes en photographie.

Le lundi 9 juin se déroulait le gala national du concours Chapeau, les filles! La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Hélène David, félicite chacune des deux étudiantes lauréates des prix Arts, Ariane Samson et Fatine-Violette Sabiri, qui se sont vu remettre une bourse de 2 000 $. « Je me réjouis de constater que ces femmes osent sortir des sentiers battus pour mener la carrière dont elles rêvent, particulièrement dans le milieu culturel québécois. Chemin faisant, elles seront des sources d’inspiration pour les Québécoises qui souhaitent pratiquer un métier du secteur des arts, dont certains domaines comme la photographie, la taille de pierre et l’ébénisterie artisanale demeurent peu explorés par les femmes », a déclaré la ministre David.

Le concours

Le concours Chapeau, les filles! souligne la volonté et le travail des femmes inscrites à un programme de la formation professionnelle ou technique menant à la pratique d’un métier traditionnellement masculin. Le Ministère fait partie des 17 partenaires du concours, qui regroupe des ministères, des organismes publics et des syndicats. Les prix Art sont remis à des candidates inscrites à un programme de formation professionnelle au secondaire ou technique au collégial dans les domaines des arts du cirque, de la photographie, de la taille de pierre, du design industriel, de l’ébénisterie artisanale ou de la lutherie.

Prendre sa place

Les lauréates ont des parcours de vie et des cheminements scolaires différents, mais une passion bien commune les unit : celle de la photographie. Ariane étudie au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir de Trois-Rivières; Fatine-Violette, au Collège Dawson à Montréal. Elles évoluent toutes les deux dans un milieu traditionnellement masculin, mais cela ne semble pas les rebuter. Animées par leur amour de l’art et leur désir de réaliser leur rêve, elles sont déterminées à tracer leur voie et à se tailler une place dans le monde de la photographie.

Au secondaire, Ariane cherchait une discipline artistique pour s’exprimer. La photo lui est apparue tout naturellement. Elle prenait plaisir à immortaliser sur papier des événements importants de sa vie, le meilleur moyen de garder des souvenirs selon elle. « Ce qui me passionne dans cette pratique, c’est de pouvoir laisser libre cours à ma créativité et à mon imagination. J’adore créer des clichés qui ont une histoire à raconter », nous confie-t-elle. Ariane aspire à travailler dans le domaine de la mode et à voyager. Elle aimerait également devenir photographe équestre et immortaliser la beauté de l’Ouest canadien.

Toute jeune, Fatine-Violette aimait elle aussi graver des souvenirs sur pellicule. C’est vers la fin du secondaire qu’elle y a vu un potentiel artistique et qu’elle a développé sa démarche. « Je préfère exercer mon métier sur des lieux particuliers qui ont retenu mon attention lors de repérages, ou à des endroits où il y a des événements à documenter », affirme-t-elle. Son objectif professionnel est d’œuvrer dans les milieux de l’art et de la création. Elle voudrait voir ses photographies publiées dans des magazines et élaborer des projets d’expositions en collaboration avec d’autres artistes féminines. Fatine-Violette ira parfaire sa formation dans un programme universitaire en arts plastiques.

Ces deux jeunes artistes ont un brillant avenir devant elles. Persuadées que les femmes ont une place tout aussi importante que les hommes dans le domaine de la photographie, elles encouragent les jeunes filles à foncer et à toujours croire en leurs rêves.

Questionnez les lauréates sur Facebook

Le public est invité à féliciter les lauréates et à leur poser des questions, par le biais de la page Facebook du Ministère. Vous avez des interrogations sur leur cheminement, leur motivation et leurs rêves? Posez vos questions d’ici mercredi en fin de journée et elles y répondront personnellement.

Haut de page