Partager Partager Imprimer la page.  

Patrimoine immobilier

Le patrimoine immobilier de la région des Laurentides est riche : près de 70 bâtiments y ont une protection en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec.

Ce patrimoine est composé de domaines seigneuriaux, de maisons, d'anciens bâtiments administratifs, agricoles, ferroviaires, judiciaires, religieux ou scolaires ainsi que de ponts.

Les Laurentides, terre de villégiature et de grands domaines

On trouve encore aujourd'hui sur le territoire des Laurentides de grands domaines établis dès le 18e siècle, qui rappellent l'importance de la villégiature, de l'industrie forestière, de l'établissement de nombreux notables puis de travailleurs montréalais dans la région.

Quelques exemples d'immeubles et de sites patrimoniaux classés (ministre)

Un héritage ferroviaire symbole du développement régional

La construction du chemin de fer Saint-Jérôme—Mont-Laurier a débuté en 1891. Une année importante dans l'histoire des Laurentides car le train du Nord ouvrait ce pays de lacs, de forêts et de montagnes à la colonisation et subséquemment au développement industriel, touristique et de villégiature.

La région des Laurentides conserve plusieurs gares qui illustrent son passé ferroviaire de façon éloquente. Souvent utilisées à des fins récréotouristiques et culturelles, ces gares rappellent l'importance du réseau ferroviaire pour le développement de la région.

Les municipalités de la région ont cité plusieurs de ces gares :

Église Christ-Church.
© MCC, Jean-François Rodrigue, 2004.

Patrimoine immobilier religieux

Les lieux de culte font souvent partie d'un ensemble institutionnel, composé également d'un presbytère, d'un cimetière, d'un couvent ou d'une école. Ils contribuent non seulement à faire naître un sentiment d'appartenance parmi les membres de la communauté mais aussi à façonner le paysage architectural des villes et des villages.

En 2012, dans la région des Laurentides, une vingtaine d'immeubles et sites patrimoniaux religieux sont protégés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Parmi ceux-ci, trois sont classés :

Haut de page