Partager Partager Imprimer la page.  
Estrie

Accueil > Votre région > Estrie > Secteurs d'intervention régionaux > Patrimoine > Patrimoine archéologique

Patrimoine archéologique

La région de l'Estrie compte cinq grandes concentrations de sites archéologiques qui regroupent à elles seules près de 80 % des sites archéologiques de la région, soit :

  • le lac Memphrémagog
  • la confluence des rivières Magog et Saint-François
  • la rivière Saint-François à East-Angus
  • la confluence des rivières Saint-François et au Saumon, et le lac Aylmer
  • les lacs Mégantic, des Joncs et aux Araignées.

Parmi ces sites et les artéfacts qu'on y a découverts, quelques exemples sont particulièrement intéressants.

Le Méganticois

À la tête du lac Mégantic, dans la municipalité de Frontenac, « Le Méganticois », ainsi nommé par les archéologues qui l'ont découvert, demeure le plus ancien site archéologique connu dans le nord-est américain (encore en 2012). Il y a environ 12 500 ans, cette grande vallée, la première à être libérée des glaces, est fréquentée par des humains. En témoignent les artéfacts prélevés sur plusieurs sites du secteur, dont des pointes à cannelure caractéristiques de la période paléoindienne ancienne, découvertes en 2003. À cet endroit, un corridor met en relation le fleuve Saint-Laurent et l'océan Atlantique par l'intermédiaire de la rivière Chaudière, du lac Mégantic, de la rivière Arnold et du réseau hydrographique du Maine.  

Pétroglyphes de Brompton

Dans l'état actuel de la recherche archéologique au Québec, les pierres gravées de Brompton constituent le seul ensemble à pétroglyphes connu et authentifié dans tout le sud de la Province. Ces pétroglyphes témoignent d'une activité picturale mixte (amérindienne et euro-québécoise) qui remonterait au temps du Régime français au Québec. Ils pourraient même être en partie d'origine préhistorique.

Quelques-unes de ces pierres sont exposées dans le hall d'entrée du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.

Le site archéologique Gaudreau à Weedon

Le site archéologique Gaudreau à Weedon est le premier site connu en Estrie révélant les contacts entre les Amérindiens et les Français. L'occupation de l'endroit, qui remonte à 10 000 ans, s'est terminée à la fin du Régime français. Parmi les 83 000 artéfacts trouvés, on compte 860 outils, dont des balles de plomb de mousquets français.

Haut de page