Nous suivre sur Twitter. Suivez-nous sur Facebook. Abonnez-vous à la chaîne YouTube du Ministère. S'abonner à nos fils RSS.Imprimer la page. Agrandir la taille du texte.Réduire la taille du texte.
Patrimoine

Accueil > Secteurs d'intervention > Patrimoine > Panorama du patrimoine > Patrimoine archéologique

Patrimoine archéologique

Le patrimoine archéologique est constitué de biens et de sites archéologiques. Ce sont des vestiges matériels du passé laissés sur place par des humains, après l’occupation d’un lieu.

Reconstituer l'histoire

Le patrimoine archéologique permet de reconstituer l'histoire des peuples et des individus qui ont occupé le territoire du Québec, de la préhistoire jusqu'à des époques plus récentes.

Le patrimoine archéologique actuel du Québec couvre environ 12 000 ans d'occupation humaine.

Toutefois, le Ministère ne considère pas comme étant des sites archéologiques les sites qui ont été détruits ou abandonnés après 1950, ni les infrastructures publiques.

Les fouilles et les découvertes

Les biens et les sites archéologiques sont le plus souvent découverts lors de travaux de recherche archéologique. Ces travaux permettent aux archéologues de mettre à jour et de comprendre le contexte culturel dans lequel les biens et les sites ont été abandonnés.

Les biens et les sites peuvent être :

  • profondément enfouis, ce qui est fréquent en milieu urbain
  • près de la surface du sol ou directement sur le sol, ce qui est courant en milieu rural et naturel
  • sous l'eau, c'est le patrimoine archéologique subaquatique.

Au Québec, la recherche archéologique est encadrée par la Loi sur le patrimoine culturel et le Règlement sur la recherche archéologique.

Exemples de biens et de sites archéologiques

Biens

  • Une pointe de projectile
  • Un tesson de vase
  • Un outil
  • Une pièce de monnaie
  • Une arme.

Sites

  • Les vestiges d’un campement amérindien ou inuit
  • Les vestiges d’un manoir seigneurial
  • Un site industriel
  • Une épave.

Des statuts légaux pour le patrimoine archéologique

La Loi sur le patrimoine culturel vise à favoriser la connaissance, la protection, la mise en valeur et la transmission du patrimoine culturel dans l'intérêt public.

Plus particulièrement, la Loi prévoit l'attribution de statuts légaux aux éléments du patrimoine archéologique. Ce geste en assure la préservation et la pérennité, en plus de comporter de nombreux avantages pour la communauté.

En savoir plus

Patrimoine archéologique – Des statuts légaux pour protéger et valoriser

Signaler les découvertes

Il est obligatoire de déclarer toute découverte archéologique au Ministère, même si la découverte est associée à un permis de recherche archéologique.

Haut de page