Nous suivre sur Twitter. Suivez-nous sur Facebook. Abonnez-vous à la chaîne YouTube du Ministère. S'abonner à nos fils RSS.Imprimer la page. Agrandir la taille du texte.Réduire la taille du texte.
Ministère

Accueil > Ministère > Grands dossiers > Agenda 21 de la culture du Québec

Logo de Agenda 21 C.

L'Agenda 21 de la culture du Québec

Agenda 21C - Culture aujourd'hui demain

L'Agenda 21 de la culture du Québec est un cadre de référence qui a comme objectif de donner l'impulsion à une vision renouvelée du développement de la culture.

Son contenu est constitué d'une mise en contexte, d'une introduction, de trois principes, de 21 objectifs et d'une charte d'engagement qui vise à stimuler l'adhésion de tous les secteurs de la société.

L'ensemble constitue le cadre à partir duquel pourront être mises en œuvre des actions qui permettront de renforcer les liens entre la culture et les dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable.

Le site Agenda 21C

Le site Agenda 21C est un espace d'échanges et d'information. C'est un lieu de convergence pour susciter la participation et l'adhésion à l'Agenda 21 de la culture du Québec.

Charte d'engagement

Adhérer à la charte d'engagement permet de joindre ce mouvement collectif et collaboratif qui inscrit  la culture au cœur du développement durable de notre  société.

Par l'adhésion à cette charte, nous nous engageons à :

  • faire connaître l'Agenda 21 de la culture du Québec auprès de nos partenaires, de nos clientèles et de nos relations professionnelles, tout en participant activement à l'adhésion à ses principes et à leur respect
  • mettre en œuvre tout moyen pertinent et à réaliser des actions qui cadrent avec les objectifs de l'Agenda 21 de la culture du Québec et qui concernent particulièrement notre domaine de compétence ou notre secteur d'activité
  • partager nos expériences et nos expertises, notamment par l'intermédiaire de la plateforme d'échange et de communication de l'Agenda 21 de la culture du Québec.

Le Chantier gouvernemental en culture

Le Chantier gouvernemental en culture vise à intégrer la culture dans la démarche québécoise de développement durable, en tant que composante transversale majeure du développement durable, intégrée à ses dimensions sociale, économique et environnementale.

La culture s'inscrit dans la Stratégie gouvernementale de développement durable 2008-2013 (PDF, 3,71 Mo., 74 p.), qui est prolongée jusqu'au 31 décembre 2014, devenant ainsi un chantier gouvernemental.

Ce chantier se traduit par un engagement auquel sont soumis tous les ministères et organismes visés par la Loi sur le développement durable. Ainsi, d'ici le 1er avril 2013, chacune des organisations gouvernementales concernées devra ajouter à son plan d'action de développement durable au moins une action qui contribue à l'atteinte de l'un ou l'autre des 21 objectifs de l'Agenda 21C. La mise en œuvre de ce chantier s'échelonnera sur une période de deux ans, soit du 1er avril 2013 au 31 mars 2015.

Ajout d'un trentième objectif à la Stratégie gouvernementale de développement durable

En juillet 2012, le gouvernement du Québec a autorisé l'ajout d'un trentième objectif à la Stratégie gouvernementale pour mieux intégrer la culture dans la démarche de développement durable. Cet objectif a pour titre « Soutenir la création, la production et la diffusion dans tous les secteurs du système culturel québécois afin d'en assurer le développement ». Cet ajout permet de favoriser une meilleure intégration des actions associées à l'Agenda 21C dans la Stratégie gouvernementale de développement durable.

Haut de page

La participation du Québec aux forums internationaux

À l'échelle internationale, le thème de l'intégration de la culture au développement durable suscite de plus en plus d'intérêt. En plus de Cités et Gouvernements Locaux Unis et de l'Union européenne, l'Organisation internationale de la Francophonie, l'UNESCO, le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique et plusieurs autres organisations s'intéressent à ces questions. La mise en œuvre de l'Agenda 21 de la culture repose sur un axe international qui vise à reconnaître l'importance et le rôle de la culture pour le développement durable sur la scène internationale. Les 22 et 23 novembre 2012, les ministères de la culture français et québécois se sont associés pour organiser le colloque international Culture et développement durable, à Paris. Pour en savoir plus sur l'événement, visionner les vidéos et lire les transcriptions des interventions, rendez-vous à www.culturecommunication.gouv.fr.

Haut de page

Une démarche collective

La  démarche d'élaboration de l'Agenda 21 de la culture du Québec s'est amorcée le 20 septembre 2010. Un comité de liaison, formé de 12 leaders de divers secteurs de la société, avait le mandat d'organiser un grand dialogue public et de susciter la participation active de la population à l'énoncé de propositions préliminaires pour l'Agenda 21 de la culture du Québec.

Voici la liste des membres du comité de liaison : Comité de liaison externe (PDF, 25 ko, 3 p.)

  • M. Simon Brault
  • M. Christian Paire
  • Mme Françoise Bertrand
  • M. Karel Mayrand
  • Mme Louise Sicuro
  • Mme Amélie Vaillancourt
  • Mme Véronique Guèvremont
  • Mme Solange Drouin
  • M. René Derouin
  • M. Michel Côté
  • M. Jean Fortin
  • M. Gilles Moisan

De novembre 2010 à avril 2011, 98 rencontres ont été organisées dans 44 municipalités, auxquelles ont participé plus de 5 000 personnes. En plus du milieu culturel, plusieurs groupes ont été rencontrés, dont les forums jeunesse, les milieux économique et municipal et, de manière particulière, les Premières Nations et les Inuits.

Le 30 mai 2011, un forum national a réuni 220 participants de toutes les régions sur le thème L'avenir de la culture au Québec, un engagement de tous les secteurs de la société.

De cette période de dialogue public, il se dégage une unanimité dans les secteurs culturel, économique et social et dans les milieux territoriaux pour souligner le rôle important que doit jouer la culture dans le développement de la société québécoise. Pour les divers intervenants, la culture, en plus de représenter un secteur d'activité économique majeur, est de plus en plus reconnue comme une composante essentielle au développement global du Québec en tant que véhicule de cohésion sociale, élément structurant de la qualité de notre cadre de vie et puissant catalyseur de la créativité qui est un facteur déterminant des nouvelles économies.

Haut de page

Haut de page

Haut de page