Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Saguenay–Lac-Saint-Jean

Décès de Ghislain Bouchard - Déclaration de la ministre Christine St-Pierre

Québec, le 29 septembre 2009 — À l'annonce du décès de monsieur Ghislain Bouchard, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a exprimé sa profonde tristesse devant la disparition d'un homme exceptionnel, qui a mis sa vie au service du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

D'abord professeur puis directeur des affaires culturelles à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Ghislain Bouchard met sur pied, en 1974, l'École de langue française et de culture québécoise qui accueille des étudiants non francophones de partout. Au cours de sa carrière universitaire, il a été membre du Conseil de la vie française en Amérique ainsi que président de l'Association québécoise des écoles de français et du Conseil des programmes de langues secondes au Canada.

Monsieur Bouchard était aussi un homme de théâtre créatif et entreprenant qui a fondé plusieurs troupes, écrit et mis en scène de nombreux spectacles. Il a ainsi fait sa marque à la radio et à la télévision communautaire tout comme au Carnaval-Souvenir et à la Foire culturelle de l'UQAC. Sa réalisation la plus connue demeure toutefois La Fabuleuse histoire d'un Royaume, spectacle à grand déploiement et fresque historique magistrale, qui a fait école tout en attirant des milliers de touristes dans l'arrondissement de La Baie. De plus, il a démontré sa grande générosité en utilisant son art pour défendre deux grandes causes : Leucan avec sa production Huit femmes en 2006 et la Maison ISA, un centre d'aide et de lutte contre les agressions sexuelles, avec L'Opéra de Quat'sous en 2007.

Pour sa contribution inestimable au développement de sa région, Ghislain Bouchard a par ailleurs été fait Chevalier de l'Ordre national du Québec en 1992.

« C'est un véritable pilier du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui vient de nous quitter. Par son inspiration, sa force de travail et son dévouement à la vitalité culturelle de sa région, il nous laisse un riche héritage. J'offre à la famille de M. Bouchard ainsi qu'à ses proches, mes plus sincères condoléances », a déclaré la ministre St-Pierre.

– 30 –

Haut de page