Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Outaouais

Conservation du patrimoine religieux

Le député Alexandre Iracà annonce une aide financière de 225 000 $ pour la restauration de l’église Notre-Dame-de-Bonsecours

Montebello, le 2 août 2017. – Le député de Papineau, M. Alexandre Iracà, a annoncé aujourd’hui une aide financière de 225 000 $ pour la consolidation de la structure de la toiture de l’église Notre-Dame-de-Bonsecours, à Montebello.

Cette somme fait partie de l’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux récemment annoncée par le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 12 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 20 % par rapport aux quatre années précédentes. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 85 % des coûts des projets de restauration.

Citations :

« L’église Notre-Dame-de-Bonsecours possède une forte valeur patrimoniale pour la population de Montebello et de la Petite-Nation. Cette aide financière permettra d’en assurer la pérennité. Je me réjouis de la restauration de cet édifice historique et salue le travail du gouvernement du Québec en ce qui a trait à la conservation de notre patrimoine. »

Alexandre Iracà, député de Papineau

« La valeur historique et patrimoniale de l’église Notre-Dame-de-Bonsecours est importante pour notre région. Ce lieu de culte fait partie de l’héritage Papineau-Bourassa. Sa vocation liturgique est en voie d'évolution, mais le bâtiment restera toujours le cœur du village de Montebello. »

Pierre Ippersiel, marguillier et chargé de projet pour la paroisse Notre-Dame-de-Bonsecours

« Notre gouvernement est heureux de participer à la sauvegarde de notre patrimoine religieux en augmentant de 20 % l’enveloppe budgétaire qui lui est consacrée. La préservation de notre patrimoine nous tient à cœur et a de nombreuses retombées positives dans toutes les régions du Québec, notamment la création d’emplois, la stimulation de l’offre touristique et la création de nouveaux lieux culturels. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Nous sommes heureux que l’enveloppe budgétaire accordée pour la conservation du patrimoine religieux soit bonifiée. Toujours avec la même fierté, nous continuerons d’accompagner les communautés qui se mobilisent pour prendre en charge leur patrimoine culturel à caractère religieux. Ces projets génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan communautaire que sur le plan culturel. »

Caroline Tanguay, vice-présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Liens connexes :

– 30 –

Haut de page