Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Outaouais

La députée Stéphanie Vallée annonce un accord de principe de plus de 5,6 M$ pour la rénovation de la Maison de la culture de la Vallée-de-la-Gatineau

Maniwaki, le 19 juillet 2012 – Au nom de la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, la députée de Gatineau, adjointe parlementaire au premier ministre et vice-présidente de la Commission des institutions, Mme Stéphanie Vallée, annonce un accord de principe d'un montant de 5 656 870 $ pour la Maison de la culture de la Vallée-de-la-Gatineau (MCVG). L'événement s'est déroulé en présence du président du conseil d'administration de la MCVG, M. Michel Gauthier, du préfet de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau, M. Pierre Rondeau, et de la présidente de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais, Mme Diane Nault.

Cette annonce permettra à la MCVG de procéder aux études préalables nécessaires à la concrétisation de son projet de réfection et de mise aux normes de l'auditorium de l'école secondaire La Cité étudiante de la Haute-Gatineau, qui, rappelons-le, sert de lieu de diffusion de spectacles pour le territoire de la Ville de Maniwaki et de la MRC depuis qu'un incendie a détruit, en 2009, la salle de spectacles Gilles-Carle de la maison de la culture.

« Il était impératif de doter la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau d'une salle de spectacle professionnelle, moderne et multifonctionnelle, afin de favoriser la promotion et la diffusion des arts. La mise à niveau des équipements, comme la rénovation du lieu, permettront d'enrichir l'expérience pour le plus grand plaisir des spectateurs. Les artistes tout autant que le public en seront les premiers bénéficiaires. Je tiens à souligner le partenariat exceptionnel entre la MCVG, la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais et la MRC, partenariat qui offrira à la population une plus grande diversité de spectacles et une infrastructure culturelle de qualité. Une fois de plus, je constate la qualité du travail de concertation des différents partenaires en culture de la région de l'Outaouais », a déclaré la députée Stéphanie Vallée.

Les travaux prévus permettront, entre autres, d'agrandir le parterre et le balcon, ce qui portera le nombre de sièges à 414, de réaménager l'espace scénique et d'aménager un foyer pour y installer une billetterie, un vestiaire et des bureaux. Une entrée indépendante ainsi qu'un débarcadère seront ajoutés. La somme annoncée servira aussi à doter la salle d'équipements techniques de pointe. Toutes ces améliorations profiteront à l'ensemble de la collectivité, car la nouvelle salle multifonctionnelle pourra être utilisée également pour la tenue d'activités scolaires, communautaires et de loisirs, notamment. Le projet donnera un souffle nouveau à l'économie de la Ville de Maniwaki et à la revitalisation culturelle de son centre-ville, en plus de contribuer à l'épanouissement d'un milieu de vie attractif autant pour les résidents et les artistes que pour les entreprises.

Pour la réalisation de ce projet estimé à près de 7 M$, le montant de l'aide financière du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, qui provient du programme Aide aux immobilisations, pourrait atteindre 5 656 870 $, soit 80 % du coût total. La Maison de la culture de la Vallée-de-la-Gatineau et la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais contribuent pour un montant de 350 000 $ chacune. L'accord de principe permettra à la MCVG de compléter le financement du projet avec l'apport d'autres partenaires.

La contribution du Ministère est versée en vertu du Plan québécois des infrastructures, rendu public à l'automne 2007. Rappelons que le volet culturel de ce plan entraînera, à terme, des investissements de 1,1 milliard de dollars jusqu'en 2013. Grâce à la participation des partenaires, il devrait générer des investissements globaux évalués à plus de 2 milliards de dollars. Ces sommes permettront au Ministère d'accueillir un plus grand nombre de projets dans le cadre de ses programmes courants et de contribuer plus particulièrement, comme par l'investissement annoncé aujourd'hui, au rayonnement des villes et des régions partout au Québec.

La culture, un levier qui stimule la création

En se dotant d'un Agenda 21 de la culture, le Québec marque un tournant en faisant de la culture un levier pour stimuler la création et l'esprit d'innovation dans une optique de développement durable. L'Agenda 21 de la culture du Québec établit les principes à respecter et les objectifs à réaliser pour faire de la culture une assise fondamentale de notre devenir, en complémentarité avec les dimensions sociale, économique et environnementale de la vie en société. Sa mise en œuvre passe par un engagement collectif décisif et s'incarne dans de multiples projets et initiatives qui cadrent avec les 21 objectifs inscrits dans l'appel à l'action qu'il contient à l'intention des personnes et des organisations participant à l'évolution d'une société québécoise progressiste et durable.

Toute personne ou toute organisation qui souhaite consulter l'Agenda 21 de la culture du Québec et signer la Charte d'engagement peut le faire sur le site Web, au www.agenda21c.gouv.qc.ca.

– 30 –

Haut de page