Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Outaouais

Journée internationale des femmes

Un Québec toujours plus égalitaire

Québec, le 8 mars 2011 – En cette centième Journée internationale des femmes, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St Pierre, dresse un bilan positif des actions faites par son gouvernement pour améliorer la condition de vie des femmes et favoriser l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes.

« La Journée internationale des femmes est l’occasion de considérer les avancées réalisées en matière de condition féminine et de réfléchir aux moyens à prendre pour poursuivre l’atteinte d’une égalité effective entre les femmes et les hommes. Je suis persuadée que nos actions, ajoutées aux efforts des citoyennes et des citoyens sur le terrain, rendront notre société plus égalitaire que jamais », a souligné la ministre St-Pierre.

Toujours engagé pour l’égalité de fait

Le Plan d’action gouvernemental pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2007-2010 a été prolongé jusqu’en mars 2011. C’est ainsi que le gouvernement du Québec poursuit ses engagements en faveur de l’égalité entre les sexes par l’entremise de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait et la reconduction d’un budget de 10 M$. Le dépôt du Bilan de l’action gouvernementale en matière d’égalité 2007-2010 démontre d’ailleurs que la presque totalité (96 %) des engagements du plan d’action sont réalisés ou en voie de l’être.

Les consultations particulières et les auditions publiques pour l’élaboration du deuxième plan d’action gouvernemental pour l’égalité entre les femmes et les hommes ont été tenues le 19 janvier et du 1er au 4 février 2011. À cette occasion, la ministre Christine St-Pierre a pu entendre 42 groupes, dont plusieurs associations féminines nationales, mais aussi de nombreux autres partenaires. Une consultation générale en ligne a également permis de recueillir les préoccupations de plus de 85 personnes représentant toutes les régions du Québec, à l’exception du Nord-du-Québec.

L'égalité économique et la conciliation travail-famille

L’amélioration de la situation économique des femmes passe notamment par la diversification des choix scolaires et par l’intégration en emploi dans des métiers d’avenir. Un financement additionnel remis pour une quatrième année aux 15 organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine dans les régions permet l’implantation de leur approche spécifique, principalement auprès des femmes monoparentales, handicapées, immigrantes, etc. Quant aux femmes qui souhaitent mettre sur pied ou consolider un projet d’entreprise, elles ont continué de bénéficier des services de soutien et de conseil des 11 organismes Femmessor, mis en place et soutenus par le gouvernement.

La répartition équitable des responsabilités familiales et l’ouverture des milieux de travail à la conciliation du travail et de la famille, tant pour les femmes que pour les hommes, constituent également des conditions importantes du développement du potentiel économique des femmes. À ce sujet, le gouvernement soutient financièrement les entreprises et associations qui souhaitent implanter des mesures de conciliation.

Prévenir et contrer la violence conjugale et les agressions sexuelles

Une des priorités gouvernementales est la prévention et le dépistage de toutes les formes de violence. Par les grandes campagnes de sensibilisation à la violence conjugale et aux agressions sexuelles, le gouvernement réitère l’importance de dénoncer ces formes de violence inacceptables. De plus, le financement public accordé aux maisons d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et aux services pour conjoints violents a plus que doublé, passant de 32,7 M$ en 2003 à 73 M$ en 2009. Aussi, une ligne téléphonique sans frais a été créée pour soutenir les victimes d’agression sexuelle.

Une charte pour une diversité des modèles de beauté

Depuis un an, ce sont plus de 18 700 signataires qui ont adhéré à la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. L’engagement volontaire de la population et de partenaires publics et privés vise à promouvoir une image corporelle saine et diversifiée auprès de la population. Dans un objectif de changer les stéréotypes de beauté auprès des jeunes, le plan d’action pour la mise en œuvre 2010-2013 de la Charte a été lancé en décembre dernier.

Le Québec, chef de file à l’international

L’égalité entre les femmes et les hommes est reconnue au Québec grâce à plusieurs mesures uniques comme le Régime québécois d’assurance parentale, la Loi sur l’équité salariale, le retrait préventif pour les travailleuses enceintes ou qui allaitent, l’objectif de parité dans les conseils d’administration des sociétés d’État, etc. Le taux d’activité des Québécoises, principalement chez les mères d’enfant d’âge préscolaire, se situait à 73,9 % en 2009, dépassant celui de l’Ontario qui s’établissait à 68,1 %.

« Les Québécoises sont en marche et déterminées à exercer leurs droits et à faire valoir l’excellence de leur contribution au mieux-être collectif. En ce 8 mars, je tiens à souhaiter une bonne Journée internationale des femmes à toutes et tous », a conclu la ministre St-Pierre.

- 30 -

Haut de page