Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Montréal

Commission parlementaire sur le projet de Grande Bibliothèque du Québec

L'appui des grands partenaires est confirmé

Québec, le 13 novembre 1997 - La Ville de Montréal a confirmé aujourd'hui en Commission parlementaire son accord formel au projet de Grande Bibliothèque. « La Ville y voit en effet un moyen efficace et original d'accroître considérablement le nombre et la qualité des services offerts à la population de Montréal, de la région et du Québec... Voici un projet où les clients, et non les institutions, sont au coeur des préoccupations. Car rares sont les cas où deux organismes autonomes et réputés dans leurs champs d'activités participent à une telle mise en commun de leurs ressources et de leurs pratiques ».

Cette prise de position des autorités montréalaises a été appuyée par le Rassemblement des citoyens de Montréal. « Nous sommes heureux que le gouvernement du Québec ait enfin décidé de doter le Québec d'une Grande Bibliothèque. Cela devenait une véritable urgence nationale, ont déclaré ses représentants ».

La ministre de la Culture et des Communications, madame Louise Beaudoin, a profité de la circonstance pour préciser que le protocole qui sera négocié entre la Ville de Montréal et le Gouvernement québécois devra prévoir un partage équitable pour tous les coûts de fonctionnement de la nouvelle institution.

De nouveaux appuis se sont manifestés au cours de cette troisième journée d'audiences de la Commission parlementaire. La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) a tenu à réitérer « sa conviction que la création de la Grande Bibliothèque du Québec entraînera une synergie nouvelle et profitable entre le réseau des bibliothèques publiques québécoises et celui des bibliothèques universitaires québécoises. » La CREPUQ offre de partager son expertise sur plusieurs aspects, mais souhaiterait aussi explorer de nouveaux champs de collaboration avec la GBQ : infrastructures de communication, consortium pour l'achat en commun de produits sur support électronique ou l'obtention de licences, l'harmonisation de certaines normes, l'adoption de politiques communes, développement et entretien d'outils collectifs.

Source :

Martin Roy
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
Tél.: 418 643-2110

Haut de page