Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Montréal

Conservation du patrimoine religieux – Le ministre Pierre Arcand se réjouit de l’aide financière de 186 300 $ accordée pour l’accomplissement de travaux à la cathédrale St George

Montréal, le 10 juillet 2017. – Le député de Mont-Royal, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Pierre Arcand, se réjouit de l’aide financière de 186 300 $ qui a été accordée pour la restauration de la structure de béton de la cathédrale St George.

Cette somme fait partie de l’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux récemment annoncée par le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 12 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 20 % par rapport aux quatre années précédentes. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 85 % des coûts des projets de restauration.

L’année 2017 instaure par ailleurs une nouveauté : le soutien est également accordé à des projets portant sur le patrimoine religieux moderne, à savoir sur des immeubles construits entre 1945 et 1975 et ayant une valeur patrimoniale déclarée incontournable. La cathédrale St George fait partie de ces immeubles modernes, puisqu’elle a été construite après 1959 et avant 1962.

Citations

« Cet investissement est une excellente nouvelle pour ma circonscription. La restauration de la structure de béton de la cathédrale St George est un geste essentiel pour l’entretien et la pérennité de ce lieu de culte et de mémoire qui témoigne de l’histoire régionale et qui fait la fierté des citoyennes et citoyens de Montréal. »

Pierre Arcand, député de Mont-Royal, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

« Notre gouvernement est heureux de participer à la préservation de notre patrimoine religieux en augmentant l’enveloppe budgétaire qui lui est consacrée. Les sommes annoncées permettront de cibler de nombreux autres bâtiments dans nos efforts de conservation, notamment des églises et des œuvres qui témoignent de notre histoire plus récente ainsi que de l’évolution de l’architecture et de la culture religieuse au fil du temps. La préservation de notre patrimoine a de nombreuses retombées positives dans toutes les régions du Québec : création d’emplois, diversification de l’offre touristique, constitution de nouveaux lieux culturels, c’est pourquoi nous prenons cette mission à cœur. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Nous sommes heureux que l’enveloppe budgétaire accordée pour la conservation du patrimoine religieux soit bonifiée. Avec toujours la même fierté, nous continuerons donc d’accompagner les communautés qui se mobilisent pour prendre en charge leur patrimoine culturel à caractère religieux. Ces projets génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan communautaire que sur le plan culturel. »

Caroline Tanguay, vice-présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec


Liens connexes

 

– 30 –

Haut de page