Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Montréal

Protection du patrimoine culturel québécois

Le site archéologique de Fort-Lorette sous avis d’intention de classement

Montréal, le 18 juin 2017. – La députée de Crémazie, Mme Marie Montpetit, est heureuse d’annoncer que le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, a signé un avis d’intention de classement pour le site archéologique de Fort-Lorette situé dans la circonscription de Crémazie et l’arrondissement municipal d’Ahuntsic-Cartierville de la ville de Montréal.

Le site archéologique de Fort-Lorette correspond au second établissement de la mission sulpicienne. D’abord établie sur le domaine seigneurial des Sulpiciens, au pied du mont Royal, la mission de la Montagne est déplacée au Sault-au-Récollet dès la fin du XVIIe siècle et devient la mission de la Nouvelle-Lorette.

Les recherches menées sur le site ont notamment révélé la présence de trois tranchées parallèles qui correspondraient à des portions de la palissade de pieux de bois du fort. Deux de ces tranchées pourraient représenter les murs ouest et mitoyen du fort, ce qui permettrait de le positionner dans son axe est-ouest.

Citations

« Notre quartier possède un riche héritage historique et culturel qui nous ramène au tout début de la fondation de Montréal. La préservation et la mise en valeur de ce patrimoine sont pour moi d’une grande importance. C’est pourquoi il m’était primordial d’agir et d’interpeller mon collègue ministre afin de préserver le site archéologique de Fort-Lorette, un témoin du passage de la mission sulpicienne au Sault-au-Récollet. Je me réjouis du geste posé par mon collègue Luc Fortin qui permettra de protéger et de mieux connaître ce site d’importance. »

Marie Montpetit, députée de Crémazie

« En signant cet avis d’intention de classement en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, j’assure ainsi la protection de ce site qui possède un fort intérêt patrimonial à l’échelle nationale en raison de ses valeurs historique et archéologique. En effet, les interventions archéologiques effectuées ont permis la découverte d’une riche collection d’objets témoins associés à la mission de la Nouvelle-Lorette. Ainsi, le site présente un potentiel de recherche considérable. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

Liens connexes

– 30 –

Haut de page