Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Montérégie

Le ministre Luc Fortin inaugure la meunerie Adréus-Bonnier, un ajout d’importance aux installations de la Maison nationale des Patriotes

Saint-Denis-sur-le-Richelieu, le 31 août 2017. – Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, a procédé ce matin à l’inauguration de la meunerie Adréus-Bonnier nouvellement mise en valeur. Elle est située tout juste à côté de la Maison nationale des Patriotes à Saint-Denis-sur-le-Richelieu. Ce projet de réhabilitation a été rendu possible grâce à un investissement de 876 944 $ provenant du Plan québécois des infrastructures.

Le projet de mise aux normes et d’aménagement des espaces, géré par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), visait à répondre aux besoins exprimés par l’organisme responsable de l’animation de la Maison nationale des Patriotes. Le centre d’interprétation historique est notamment doté d’une nouvelle salle pour la tenue d’activités éducatives et culturelles ainsi que d’un centre d’archives et de documentation ouvert au public.

Citations

« Les aménagements dévoilés aujourd’hui répondent à un double objectif : préserver la meunerie et ajouter de nouveaux espaces pour soutenir le développement de la Maison nationale des Patriotes. C’est pour moi l’occasion de dire à toute l’équipe de cet organisme et à la SODEC : mission accomplie! L’aboutissement de ce projet permet de pérenniser la vocation de la Maison en rendant cette richesse culturelle encore plus accessible aux gens de toute la région et de l’ensemble du Québec. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Les nouveaux espaces de la meunerie Adréus-Bonnier constituent une réelle bonification de l’offre muséale de la Maison nationale des Patriotes, déjà bien diversifiée et sans cesse renouvelée, à laquelle le public qui vient de tous les coins du Québec est habitué. Les aménagements au rez-de-chaussée permettent à la fois d’y tenir les activités souhaitées et de mettre en valeur les structures et les équipements conservés. »

France St-Jean, présidente du conseil d’administration de la Maison nationale des Patriotes


Faits saillants

Les travaux de réaménagement et de mise aux normes de l’édifice à vocation agricole comprennent des interventions sur le parement de l’édifice ainsi que l’aménagement de bureaux administratifs, dont un centre d’archives et de documentation, d’une salle pour la tenue d’activités, d’une salle de rencontre et d’installations sanitaires. L’électricité et l’isolation des murs ont été refaites. Un système de chauffage, des gicleurs et une alarme d’incendie ont été installés.

À propos de la meunerie Adréus-Bonnier et de la Maison nationale des Patriotes

La meunerie Adréus-Bonnier a été construite en 1940. Elle est attenante à la maison Jean-Baptiste-Mâsse, qui date de 1809 et est connue aujourd’hui sous le nom de la Maison nationale des Patriotes. La maison Jean-Baptiste-Mâsse et le lot sur lequel elle est érigée sont classés monuments historiques depuis 1977. La Maison nationale des Patriotes a pour mission principale de diffuser des connaissances qui témoignent de l’importance de l’histoire des Patriotes et de la vie quotidienne au Bas-Canada.

À propos de la SODEC

À titre de société d’État sous la responsabilité du ministère la Culture et des Communications, la SODEC est propriétaire et maître d’ouvrage d’un parc immobilier patrimonial de 31 immeubles, dont la majorité (26 immeubles) forme l’ensemble Place-Royale à Québec. La mission de la SODEC consiste à protéger et à mettre en valeur ce patrimoine afin de pérenniser l’héritage du passé. Depuis 1989, neuf maisons ont été restaurées pour un investissement total de 23 M$, dont 21 M$ ont été financés par le gouvernement du Québec et 2 M$, par la SODEC. De plus, 18 M$ ont été investis dans des travaux majeurs financés par le gouvernement du Québec par l’entremise du Plan québécois des infrastructures et grâce aux revenus de location de la SODEC.

– 30 –

Haut de page