Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Mauricie

LA MINISTRE DIANE LEMIEUX ACCORDE 330 685 $ À DES PROJETS DE RESTAURATION DU PATRIMOINE RELIGIEUX DANS LA RÉGION DE LA MAURICIE

Québec, le 28 novembre 2001 La ministre d’État à la Culture et aux Communications, Mme Diane Lemieux, annonce le versement d'une aide financière de 330 685 $ pour contribuer à la sauvegarde et à la préservation du patrimoine religieux de la région de la Mauricie. Cinq églises feront l’objet de travaux de restauration.

«Les bâtiments religieux sont à la fois des repères historiques et les lieux d'expression des premiers créateurs artistes du Québec. Nous avons la responsabilité de protéger ces témoins du passé pour notre propre bénéfice et celui des prochaines générations», a déclaré la ministre Lemieux.

L’église Saint-Antoine-de-Padoue, à Louiseville, reçoit une somme de 176 550 $ pour des travaux visant à réparer les dégâts causés par un incendie. Érigée en 1927, cette église de style néo-roman est remarquable pour la richesse de son décor intérieur. Pour sa part, l’église Saint-Pierre de Shawinigan, construite entre 1908 et 1937, se voit allouer 69 900 $ pour des travaux de fenestration et de maçonnerie. Par ailleurs, une somme de 44 300 $ est versée à la cathédrale de l’Assomption de Trois-Rivières. Construite en 1854, elle contient des vitraux, une œuvre majeure de Guido Nincheri, qui doivent être rafraîchis. Dans la même ville, une somme de 26 585 $ est versée à l’église Sainte-Cécile, construite en 1913, pour la restauration des fenêtres. Enfin, à Cap-de-la-Madeleine, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap reçoit une somme de 13 350 $ pour le remplacement des solins et le rejointoiement des murs du mausolée abritant une réplique du tombeau du Christ. Il a été reconstruit en 1937 en pierre de taille, d’après une idée du Père Frédéric Jansoone.

Rappelons que cette aide financière est puisée à même une enveloppe de 10 M$ dont la Ministre avait annoncé l’attribution lors de l’inauguration du Musée des religions de Nicolet. Elle permet la restauration de 57 lieux de culte ou édifices à vocation religieuse à travers le Québec. Depuis 1995, grâce au programme de Soutien à la restauration du patrimoine religieux et dans le cadre de l'entente conclue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Fondation du patrimoine religieux du Québec, plus de 750 édifices religieux construits avant 1945 ont fait l'objet de travaux de restauration pour assurer la conservation de ces biens collectifs.

Source :

Marjolaine Perreault
Attachée de presse
Cabinet de la ministre d’État
à la Culture et aux Communications
Tél. : 418 380-2310

Haut de page