Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Laval

Le gouvernement du Québec souligne le 40e anniversaire de la proclamation du français comme langue officielle par Robert Bourassa

Québec, le 31 juillet 2014. – Le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, et la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Hélène David, soulignent aujourd’hui les 40 ans de la proclamation du français comme langue officielle du Québec.

« Souvenons-nous de ce grand moment de notre histoire. L’adoption du français comme langue officielle du Québec par Robert Bourassa a été un moment clé de notre affirmation. Partageons l’attachement que nous avons pour cette langue distinctive et rassembleuse. Célébrons la richesse et la splendeur de cette langue qui est au cœur de notre société. Au cours des prochaines années, notre gouvernement se fera un devoir quotidien de protéger et de promouvoir la langue française, en mettant un accent particulier sur sa valorisation », a déclaré le premier ministre Philippe Couillard.

« À l’occasion de cet anniversaire, qui sera célébré tout au long de l’année, j’aimerais inviter chacun et chacune à partager cette richesse avec fierté. L’action de Robert Bourassa en faveur du français fut une avancée décisive pour assurer la pérennité de notre langue commune. Honorons ce legs sans pareil que nous avons conservé et enrichi tout au long de quatre siècles d’attachement à notre culture », a ajouté la ministre Hélène David.

Le français, langue officielle du Québec depuis 40 ans

Le 31 juillet 1974, le gouvernement québécois, dirigé par le premier ministre Robert Bourassa, proclamait le français comme étant la langue officielle du Québec. Il affirmait ainsi son intention de promouvoir le français comme langue usuelle des communications dans l’administration publique, dans les entreprises d’utilité publique, dans les milieux professionnels, dans les secteurs du travail, des affaires et de l’enseignement. Du même souffle, le gouvernement de l’époque hissait la langue française au rang de patrimoine national que l’État québécois a le devoir de préserver.

Les renseignements concernant ce 40anniversaire seront dévoilés tout au long de l’année sur le site Web du ministère de la Culture et des Communications, ainsi que sur ses comptes de médias sociaux Facebook, et Twitter.

– 30 –

Haut de page