Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Laurentides

LA MINISTRE DIANE LEMIEUX ACCORDE 590 000 $ À DES PROJETS DE RESTAURATION DU PATRIMOINE RELIGIEUX DANS LA RÉGION DES LAURENTIDES

Québec, le 28 novembre 2001 La ministre d’État à la Culture et aux Communications, Mme Diane Lemieux, annonce le versement d'une aide financière de 590 000 $ pour contribuer à la sauvegarde et à la préservation du patrimoine religieux de la région des Laurentides. Quatre églises feront l’objet de travaux de restauration.

«Les bâtiments religieux sont à la fois des repères historiques et les lieux d'expression des premiers créateurs et artistes du Québec. Nous avons la responsabilité de protéger ces témoins du passé pour notre propre bénéfice et celui des prochaines générations», a déclaré la ministre Lemieux.

Construite entre 1897 et 1900, la cathédrale Saint-Jérôme, récemment citée monument historique par la Ville de Saint-Jérôme, reçoit 200 000 $. Elle demande des travaux de consolidation importants. Rappelons que cette église contient un autel sur lequel le curé Labelle a célébré l’Eucharistie entre 1868 et 1891. Pour sa part, l’église Saint-Philippe de Brownsburg-Chatham dispose de 200 000 $ pour des travaux de maçonnerie. Érigée en 1888, elle jouit d’une reconnaissance patrimoniale locale. Par ailleurs, l’église anglicane Christ Church de Saint-André-Est, classée monument historique en 1985, se voit accorder une somme de 100 000 $ pour des travaux d’étanchéité à sa toiture. Construite entre 1819 et 1821 et classée monument historique en 1985, elle témoigne de ses sources loyalistes. Finalement, une somme de 90 000 $ est versée à l’église anglicane St. Matthew’s de Grenville qui, construite entre 1832 et 1841, dispose elle aussi d’une reconnaissance patrimoniale locale. La réfection du toit et de la charpente de ce lieu de culte est au programme.

Rappelons que cette aide financière est puisée à même une enveloppe de 10 M$ dont la Ministre avait annoncé l’attribution lors de l’inauguration du Musée des religions de Nicolet. Elle permet la restauration de 57 lieux de culte ou édifices à vocation religieuse à travers le Québec. Depuis 1995, grâce au programme de Soutien à la restauration du patrimoine religieux et dans le cadre de l'entente conclue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Fondation du patrimoine religieux du Québec, plus de 750 édifices religieux construits avant 1945 ont fait l'objet de travaux de restauration pour assurer la conservation de ces biens collectifs.

 

Source :

Marjolaine Perreault
Attachée de presse
Cabinet de la ministre d’État
à la Culture et aux Communications
Tél. : 418 380-2310

Haut de page