Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Lanaudière

Québec investit près de 400 000 $ dans le patrimoine religieux de Lanaudière

Québec, le 19 juillet 2017. – La vice-première ministre et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, est heureuse d’annoncer une aide financière de 399 500 $ pour la restauration de deux bâtiments à caractère religieux situés dans la région lanaudoise. Une somme de 38 250 $ servira à rénover la fenestration de l’église de Saint-Sulpice, tandis qu’une somme de 361 250 $ sera consacrée à la réfection de la toiture de l’église de la Purification-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie. Ces deux églises sont des immeubles patrimoniaux classés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Les sommes octroyées aujourd’hui font partie de l’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux récemment annoncée par le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 12 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 20 % par rapport aux quatre années précédentes. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 85 % des coûts des projets de restauration.

Citations 

« En raison de leur caractère exceptionnel, l’église de Saint-Sulpice et l’église de la Purification-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie sont des joyaux de la région de Lanaudière. Je me réjouis donc qu’une aide financière rende possible la restauration de ces deux immeubles patrimoniaux. De tels investissements montrent la volonté du gouvernement du Québec de préserver la richesse culturelle que représentent ces lieux de culte. »

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Notre gouvernement est heureux de participer à la sauvegarde de notre patrimoine religieux en augmentant de 20 % l’enveloppe budgétaire qui lui est consacrée. La préservation de notre patrimoine nous tient à cœur et a de nombreuses retombées positives dans toutes les régions du Québec, notamment la création d’emplois, la stimulation de l’offre touristique et la création de nouveaux lieux culturels. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Nous sommes heureux que l’enveloppe budgétaire accordée pour la conservation du patrimoine religieux soit bonifiée. Toujours avec la même fierté, nous continuerons d’accompagner les communautés qui se mobilisent pour prendre en charge leur patrimoine culturel à caractère religieux. Ces projets génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan communautaire que sur le plan culturel. »

Caroline Tanguay, vice-présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Liens connexes

– 30 –

Haut de page