Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Lanaudière

Conservation du patrimoine à caractère religieux

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 280 000 $ à la Fabrique de la paroisse Sainte-Julienne

Québec, le 27 novembre 2015. – Au nom de la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Hélène David, le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique suppléant et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Moreau, annonce l’attribution d’une aide financière de 280 000 $ pour soutenir la Fabrique de la paroisse Sainte-Julienne.

« Le gouvernement du Québec reconnaît le patrimoine religieux comme une part importante de notre culture et de notre identité, à laquelle les Québécoises et les Québécois sont très attachés. La conservation des biens patrimoniaux, comme les lieux de culte, est la responsabilité de toutes et de tous. Nous avons le devoir de maintenir nos efforts en vue de conserver et de mettre en valeur ce riche héritage à la fois spirituel, historique et architectural, qui constitue par ailleurs des actifs d’un grand intérêt culturel et touristique », a déclaré la ministre David.

« Je me réjouis de cet investissement qui permettra à la Fabrique de la paroisse Sainte-Julienne de rénover son église afin d’en conserver toute la richesse », a pour sa part indiqué le ministre Moreau.

Dix-sept projets de restauration au Québec
Au total, une subvention gouvernementale de 2 811 289 M$ est accordée pour la restauration de 17 bâtiments à caractère religieux, qui sont situés dans huit régions au Québec. Cette somme est consentie en vertu du programme d’aide à la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux, dont la gestion relève du Conseil du patrimoine religieux du Québec, une corporation privée à but non lucratif à caractère multiconfessionnel qui œuvre à l’échelle du Québec. Le Conseil a pour mission d’aider les représentants de communautés et de traditions religieuses qui sont propriétaires d’édifices, de biens mobiliers et d’œuvres d’art d’intérêt patrimonial à en assurer la conservation et la mise en valeur.

Depuis 1995, le ministère de la Culture et des Communications a consacré près de 300 M$ à la restauration de biens à caractère religieux. Avec la participation financière du milieu, ce sont quelque 425 M$ qui ont été jusqu’à maintenant investis dans la conservation des biens les plus importants du patrimoine religieux québécois.

– 30 –

 

Haut de page