Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Lanaudière

Salle de spectacle de l'Assomption

Exposition des projets du concours d'architecture

Québec, le 12 mars 1997 - Dans le cadre de l'exposition sur le concours d'architecture de la salle de spectacle de L'Assomption, le ministère de la Culture et des Communications veut souligner les efforts de tous ceux et de toutes celles qui ont participé à cette expérience : le Collège de L'Assomption, la Ville de L'Assomption, la Corporation Hector-Charland, les organisateurs du concours ainsi que les concurrents dont les propositions font l'objet de la présente exposition.

Les propositions élaborées par les firmes participantes illustrent tout le talent des architectes québécois dont l'expertise et la créativité commencent à être de plus en plus reconnues tant aux plans national qu'international. Par l'émulation qu'il crée et les explorations qu'il suscite, le concours d'architecture contribue ainsi à l'avancement de la discipline architecturale et à la mise en valeur du génie québécois. La réflexion générée par le concours de L'Assomption et la grande qualité de toutes les propositions en sont un exemple éloquent.

Rappelons que lors de la soirée-bénéfice du 18 janvier 1997, la ministre de la Culture et des Communications, madame Louise Beaudoin, soulignait que «le concours d'architecture constitue un puissant stimulant et un moyen efficace pour améliorer de manière significative la qualité de l'architecture et de l'environnement urbain». Comme les résultats de l'exercice du concours le démontrent, il est heureux que la Corporation Hector-Charland et ses partenaires se soient orientés vers cette formule nouvelle afin de donner au projet de la salle de spectacle de L'Assomption toutes les chances de réussite.

Il est à souhaiter que d'autres promoteurs suivent l'exemple des gens de L'Assomption lors de la construction de projets publics déterminants pour l'amélioration de la qualité de notre cadre de vie. Le ministère de la Culture et des Communications invite donc les maîtres d'ouvrage à tenir des concours d'architecture afin de favoriser l'émergence de concepts architecturaux inédits et de susciter la participation des jeunes architectes à l'édification du patrimoine de demain.

Haut de page