Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Estrie

Le ministre Luc Fortin et le député Ghislain Bolduc annoncent le classement de la verrière de l’église de Sainte-Agnès et l’octroi d’une aide financière pour sa restauration

Lac-Mégantic, le 1er septembre 2017. – Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 170 000 $ pour la restauration de la verrière de l’église de Sainte-Agnès, à Lac-Mégantic. Cette verrière a été classée bien patrimonial en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, à la suite d’un avis d’intention de classement signé par le ministre en novembre 2016.

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. Luc Fortin, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie du député de Mégantic, M. Ghislain Bolduc.

La somme consentie aujourd’hui fait partie de l’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux récemment annoncée. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 12 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 20 % par rapport aux quatre années précédentes. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 85 % des coûts des projets de restauration.

Le classement de cette verrière constitue un geste significatif posé dans le but de favoriser sa préservation et sa mise en valeur; son intérêt patrimonial repose sur ses valeurs historique et artistique. Rappelons que l’église de Sainte-Agnès était déjà un immeuble patrimonial cité par la Ville de Lac-Mégantic en vertu des pouvoirs conférés aux municipalités dans le cadre de la Loi sur le patrimoine culturel.

Citations 

« La somme que nous annonçons aujourd’hui sera consacrée à des travaux qui assureront la pérennité d’un élément patrimonial d’un grand intérêt non seulement pour l’Estrie, mais pour l’ensemble du Québec. La protection de notre patrimoine nous tient à cœur et a de nombreuses retombées positives, notamment la stimulation de l’offre touristique et la création de nouveaux lieux culturels. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Les biens patrimoniaux comme celui-ci jouent un rôle majeur dans le sentiment d’appartenance de la population méganticoise à sa communauté. Pour nous, la verrière de l’église de Sainte-Agnès est un véritable joyau, et le geste posé aujourd’hui témoigne, encore une fois, de notre volonté de préserver et de transmettre cette richesse exceptionnelle à celles et à ceux qui nous suivent. »

Ghislain Bolduc, député de Mégantic

« Nous sommes heureux que l’enveloppe budgétaire accordée pour la conservation du patrimoine religieux soit bonifiée. Nous continuerons, toujours avec la même fierté, d’accompagner les communautés qui se mobilisent pour prendre en charge leur patrimoine culturel à caractère religieux. Ces projets génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan communautaire que sur le plan culturel. »

Jocelyn Groulx, directeur du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Faits saillants 

  • La verrière de l’église de Sainte-Agnès a été produite au plus tard en 1849 à l’atelier de William Wailes, un fabricant renommé de vitraux établi à Newcastle en Grande-Bretagne. Elle a orné l’église de l’Immaculée Conception à Londres jusqu’en 1912.
  • En 1912, elle aurait été offerte au curé Joseph-Eugène Choquette de la paroisse de Sainte-Agnès, au Québec, et a été intégrée l’année suivante dans le chevet de son église.
  • Cette verrière aux couleurs vives et de composition riche serait le plus ancien exemple de vitrail de style néogothique au Québec et au Canada. Il s’agirait aussi du plus ancien vitrail de l’atelier de William Wailes à se trouver en Amérique du Nord.

Liens connexes

– 30 –

Haut de page