Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Chaudière-Appalaches

Désignation de l’arrivée du régiment de Carignan-Salières en Nouvelle-France comme événement historique

Québec, le 19 juin 2015. – La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Hélène David, a procédé aujourd’hui à la désignation de l’arrivée du régiment de Carignan-Salières en Nouvelle-France comme événement historique. Ce geste significatif a été accompli en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel le jour même du 350anniversaire de l’événement, puisque le premier contingent est arrivé à Québec le 19 juin 1665.

« Les soldats du régiment de Carignan-Salières sont des piliers de notre histoire. À ce titre, la désignation de leur arrivée en Nouvelle-France vise à mieux faire connaître aux Québécois d’aujourd’hui un événement du passé qui a encore des répercussions dans notre vie actuelle. Ce geste traduit la détermination du gouvernement à sauvegarder, à faire connaître et à valoriser les bases de notre identité », a déclaré la ministre David.

L’arrivée du régiment de Carignan-Salières en Nouvelle-France est un chapitre marquant de l’histoire du Québec. De 1665 à 1667, ces soldats ont sécurisé les possessions françaises en Amérique du Nord : ils ont construit des forts et mené des expéditions militaires qui ont permis la conclusion de la paix avec les diverses nations de la Confédération iroquoise. Cette paix a mis fin aux relations tendues qui compromettaient le développement de la Nouvelle-France, notamment celui de Montréal.

Près de 400 soldats ont choisi de s’établir au pays après la démobilisation du régiment, contribuant ainsi de manière considérable à l’expansion de la colonie. Dans les années qui ont suivi leur établissement, plus de 280 d’entre eux se sont mariés, notamment avec des Filles du roi. Ces soldats ont laissé leur nom à plus d’une vingtaine de villes et villages du Québec, comme Chambly, Varennes ou encore Berthier. De nos jours, nombre de leurs descendants vivent au Québec et en Amérique du Nord. En collaboration avec le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal et avec la Commission franco-québécoise des lieux de mémoire communs, la Société généalogique canadienne-française a d’ailleurs remis des certificats de filiation à 40 de ces descendants de la région de Montréal, dont le maire de Montréal, M. Denis Coderre. La journée anniversaire a également été marquée par le dévoilement d’une plaque commémorative offerte par la Ville de Montréal.

« L’arrivée du régiment de Carignan-Salières en Nouvelle-France, il y a 350 ans, revêt une importance particulière pour moi, qui suis un descendant direct d’un de ces soldats. Il est de notre devoir de nous souvenir de ceux qui sont venus au front pour protéger la colonie. Avec la population montréalaise, je tiens à célébrer la mémoire de ces compatriotes qui font partie des honorables bâtisseurs de notre métropole; ils ont notre plus grand respect et toute notre admiration », a affirmé M. Coderre.

Rappelons que plusieurs autres activités sont prévues au cours de l’année pour souligner ce 350e anniversaire. Le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal, une institution muséale reconnue et soutenue par le ministère de la Culture et des Communications, présente notamment une exposition intitulée Mission : bâtir pays, jusqu’en novembre 2015.

À propos de la Loi sur le patrimoine culturel

La Loi sur le patrimoine culturel permet à la ministre de la Culture et des Communications, après avoir pris l’avis du Conseil du patrimoine culturel, de désigner des personnages, des événements et des lieux historiques significatifs pour le Québec, afin de conserver leur mémoire pour la postérité. Ces désignations peuvent être accordées à la suite d’une proposition émanant d’un citoyen, d’un organisme ou d’une municipalité.

L’information concernant l’arrivée du régiment de Carignan-Salières en Nouvelle-France et tous les éléments patrimoniaux inscrits au Registre du patrimoine culturel du Québec est disponible sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec, à l’adresse suivante : www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca.

– 30 –

Haut de page