Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Capitale-Nationale

La ministre Marie Montpetit lance le Plan d’action pour la musique pour soutenir l’industrie et les créateurs québécois

Québec, le 27 octobre 2017. – La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Marie Montpetit, dévoile le Plan d’action pour la musique. Le plan propose des mesures concrètes pour soutenir l’industrie de la musique, qui doit composer avec les multiples transformations des habitudes de consommation de la population. Il est doté d’un budget de 8,4 M$ sur deux ans.

Ce plan d’action transitoire constitue un premier pas du gouvernement pour outiller les créateurs québécois et pour appuyer financièrement l’industrie de la musique qui doit notamment s’adapter aux bouleversements engendrés par l’arrivée du numérique.

Citation

« Le Québec regorge de musiciens, de chanteurs et de compositeurs de grand talent, qui rayonnent ici et à l’étranger. Afin d’appuyer ces créateurs et toute l’industrie québécoise de la musique, je suis fière d’annoncer ce plan d’action dont les mesures faciliteront la transition vers le numérique. À l’occasion du dépôt de la Politique québécoise de la culture, j’annoncerai d’autres actions qui contribueront également à soutenir l’effervescence et la qualité de notre production musicale. »

Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

Faits saillants

  • Les plateformes de diffusion en ligne ont modifié les habitudes de consommation musicale des Québécois. L’abonnement virtuel a pris le pas sur l’achat de musique tous formats confondus, que l’on parle de chansons ou d’albums achetés en ligne ou en magasin. Assurer la pérennité de l’industrie exige une adaptation à cette nouvelle réalité.
  • Le Plan d’action pour la musique comporte quatre axes :

1. Accompagner les créateurs et soutenir l’industrie de la musique pour faciliter leur adaptation au numérique
2. Stimuler le développement d’actions structurantes pour répondre aux enjeux numériques du secteur de la musique
3. Promouvoir la chanson francophone et la musique d’ici
4. Préserver les particularités de l’industrie québécoise de la musique à l’ère du numérique

- Les orientations et les mesures mises au point pour chacun de ces axes l’ont été en réponse aux problèmes identifiés par le milieu.

- Les mesures de l’axe 2 sont directement liées au Plan culturel numérique du Québec (PCNQ). Lancé en 2014, ce plan prévoit un investissement de 110 M$ réparti sur 7 ans et vise à aider les milieux culturels à investir le monde du numérique.

Liens connexes

– 30 –

Haut de page