Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Capitale-Nationale

Charles R. Scriver décroche le Prix Wilder-Penfield 1995

«Sa référence à la condition humaine est toujours présente, soit pour la comprendre dans toute sa complexité, soit pour la soulager dans l'esprit le plus pur de la profession médicale» Gérard Bouchard (IREP)

Québec, le 3 décembre 1995 - C'est au docteur Charles R. Scriver que revient cette année le prix Wilder-Penfield, la plus haute distinction attribuée par le gouvernement du Québec dans le domaine de la recherche biomédicale. Le docteur Scriver a en effet contribué de manière exceptionnelle à l'avancement de la génétique humaine.

On ne saurait oublier l'impact des premières conclusions de ses recherches, dont l'application la plus immédiate fut l'ajout de vitamine D au lait de consommation. Il s'ensuivit une spectaculaire régression du taux de rachitisme infantile. Cette première modification des habitudes alimentaires des Québécois et des Canadiens fut suivie d'une autre innovation : la création d'une banque canadienne d'aliments répondant à des besoins spécifiques d'enfants souffrant de maladies métaboliques héréditaires. Le traitement de ces maladies connut un regain d'intérêt dans le monde entier et suscita de nouveaux projets d'étude et de recherche.

On doit également au docteur Scriver, entre autres, l'amélioration des programmes de dépistage génétique, la généralisation des études de biologie humaine et de génétique dans les écoles secondaires, ainsi que la mise sur pied d'organismes reconnus, tels que l'Institut interuniversitaire de recherche sur les populations, où la génétique s'est tout naturellement intégrée aux programmes d'études historiques et sociales.

Le docteur Scriver, qui est membre élu de plusieurs sociétés savantes et d'organismes scientifiques, dont la Société canadienne de biochimie, la Société canadienne de recherches cliniques et la Royal Society de Londres, est aussi membre honoraire de l'Argentine Pediatric Society, de la British Pediatric Society, de la Société française de pédiatrie et du Royal College of Physicians of Ireland. Le sérieux, l'envergure et le rayonnement international de ses travaux l'ont amené à effectuer de multiples séjours, à titre de conférencier ou de professeur invité, tant dans les universités canadiennes et américaines que dans les plus prestigieuses institutions de Pologne, d'Angleterre, de France, d'Irlande, du Japon, de Chine, d'Israël et d'Australie.

Il est membre de plusieurs comités d'étude, de travail et de consultation. Certaines des fonctions qu'il a assumées sont des plus élevées dans sa profession, comme la présidence de l'American Society of Human Genetics et de l'American Pediatric Society. Il a aussi fait partie du conseil d'administration du Howard Hughes Medical Institute, où son influence fut déterminante pour la mise sur pied du Human Genome Program. Tout en continuant d'enseigner la pédiatrie et la biologie à l'Université McGill, où il détient la chaire Alva en génétique humaine, le docteur Charles R. Scriver poursuit sa carrière de médecin traitant à l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Enfin, rappelons qu'il a remporté tout récemment le prix de l'American Medical Writer's Association pour le meilleur livre de médecine publié en 1994-1995, soit la 7e édition de son ouvrage intitulé The Metabolic and Molecular Bases of Inherited Disease.

Source :

Guy Roussel
Direction des communications
Ministère de l'Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie
Tél.: 418 691-5950

Renseignements :

Ministère de la Culture et des Communications
Maryse Riel
Tél.: 514 873-4868

Marie-André Duquette
Tél.: 418 643-8929

Haut de page